Bienvenue Invité dans le Skyline
AFTERLIFE fête ses 1 an !
Venez découvrir les résultats du Gala Award 2012
Inscription pour le topic de groupe ici
Statistique du forum et commentaires des membres après un an d'ouverture ici

Partagez | 
 

 La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   Jeu 8 Mar 2012 - 18:03

Quelle heure était-il ? A vrai dire Amadeo s'en fichait bien, il n'y avait pas d'heure pour un homme comme lui. Travailler ? Pff... Et puis quoi encore ? Et pourquoi ne pas avoir aussi une femme ? Femme et travail, voila bien deux mots qui arrivaient à faire rire l'homme qui se foutaient bien de tout ça. Par le passé il avait déjà fait la tentative du travail et de l'amour, deux échecs. Et le mot « échec » était bien faible, car catastrophe serait plus approprié. Mais Amadeo, quand on le voyait comme ça, il n'avait rien d'un homme démoli par la vie, il avait plutôt l'air d'un inconscient qui se fichait de tous parce qu'il n'avait d'intérêt pour rien. Il ne cherchait pas vraiment à améliorer son image, le jugement des autres il avait apprit bien assez tôt à ne plus y faire attention. Le soleil se levait à peine sur le monde des morts, ici pourtant. Tout le monde semblait bien vivant, ils continuaient la vie qu'ils avaient avant de mourir un jour, comme s'ils n'étaient jamais morts. C'était un comportement qu'Amadeo ne savait pas vraiment comprendre, il les observait tous les jours et pensait qu'il n'était pas le seul fou de ce monde. Mais après tout à quoi servent les asiles ? Ils servent à ce que les gens de l'extérieur se sentent normal... Mais ils sont loin de l'être. Il était fou, un paria d'après les autres. Il s'en fichait, au moins il n'avait pas leur vie à eux.

Une main au sol puis une seconde, les genoux fléchis, l'équilibre instable, il avait enfin réussit à se relever. Il sentait une légère douleur sur la jambe, mais il avait subit pire que ça n'était rien. Un pied après l'autre, il marchait. C'était un peu bancale, mais il tenait sur ses deux jambes, les rues étaient complètement désertes, il passa devant une vitrine où il pouvait y voir son reflet, où plutôt le reflet d'un homme de la trentaine qui venait de passer une nuit épouvantable... Les cheveux en bataille, une égratignure sur la joue, ses vêtements un peu sales et déchirés... Il tenta de recoller les morceaux dans sa mémoire, mais la moitié des éléments lui manquaient. Il poursuivait sa route un peu plus loin, quand il entendait une voix qui chantait et qui l'intrigua par ses fausses notes... Il trouva là, au milieu de la chaussée une charmante demoiselle qui s'égosillait. C'était encore pire que le massacre de Baji par les troupes américaines. Il s'approcha de la jeune femme ayant gagné en équilibre, il se plaça juste en face d'elle, quand elle eut enfin fermé cette boite à vocalisme terrifiantes pour les oreilles d'Amadeo, il pu enfin prendre la parole:

« Wah... Jamais je n’ai entendu une telle voix... Et ce n’est pas vraiment un compliment... T’aurais jamais du laisser tomber tes études... »

Aimable ? Ce n'était pas vraiment la philosophie d'Amadeo, peu de gens l'appréciaient, et il appréciait peu de gens. Il s'était habitué à sa vie de solitaire et il n'avait que faire des autres et ne se gênait pas pour dire ce qu'il pensait, il n'était plus à un poing prés dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   Ven 9 Mar 2012 - 6:08

Amadeo & Coleen
« La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots »


Ca faisait déjà une petite demie-heure que Coleen chantait dans cette rue. Il se faisait tard, mais à vrai dire, la jeune femme s'en foutait un peu. Elle vivait comme elle l'avait toujours voulu, ne se préoccupant de rien en particulier. Elle vivait comme bon lui semblait, étant aussi libre que l'oiseau qui s'enfuit à travers le ciel. Elle fuyait les habitudes. Elle avait peur d'entrer dans une boucle sans fin, d'avoir une vie quotidienne. Elle fuyait les horaires préconçus. Plus rien n'avait vraiment d'importance.
Alors elle chantait. Elle n'avait pas une voix magnifique, mais elle savait chanter, et elle chantait surtout juste. Accompagnée de sa guitare, elle entamait une chanson britannique qui lui rappelait sa vie là-bas. Elle regrettait d'être partie et de les avoir tous laissés. Elle espérait les revoir vite. En d'autres termes, elle espérait leur mort. Elle pourrait alors les embrasser, les serrer dans ses bras, et surtout s'excuser du mal qu'elle leur avait fait. Elle avait honte d'avoir fait ça, mais elle en avait eu besoin. Et d'un côté, ça l'avait fait grandir. La rue, rien de mieux pour murir plus vite que les autres !
Sa chanson prenait fin, et elle remarqua alors qu'un homme s'était approché. C'était rare qu'on la remarque et qu'on en vienne à s'arrêter devant elle. Mais ce qui faisait la force de la jeune adolescente, c'était qu'elle savait qu'elle ne chantait pas très bien, mais elle s'en fichait car elle, elle s'amusait. Elle observa l'allure de l'homme qui venait de s'arrêter. Il n'avait pas vraiment l'air bien. En fait, il semblait totalement ravagé par l'alcool. Coleen remarquait bien ce genre de choses, ayant pendant des années détesté la race humaine et donc noté leurs pires travers. L'homme prit alors la parole :

« Wah... Jamais je n’ai entendu une telle voix... Et ce n’est pas vraiment un compliment... T’aurais jamais du laisser tomber tes études... » 

Coleen serra les dents. Jamais auparavant une personne avait été si directe avec elle. La race humaine baissa encore d'un cran dans l'estime de Coleen. Elle s'était toujours royalement foutu de la société en général, se consacrant entièrement à vivre dans son monde à elle. Mais il y avait toujours des imbéciles pour la ramener dans la réalité.

« Vous avez un problème ? »

Ce n'était pas vraiment une question, c'était plutôt une affirmation, mais Coleen ne cherchait en aucun cas le conflit. De plus, elle avait toujours fait preuve de politesse, un reste de l'éducation qu'elle a reçu. Elle scruta l'homme qui lui faisait face. Il faisait un peu peur, quand même. En espérant que ce ne soit pas un serial killer. Ce serait bête de mourir une deuxième fois.





Dernière édition par Coleen M. Garnett le Sam 10 Mar 2012 - 7:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   Ven 9 Mar 2012 - 11:04

La jeune femme ne semblait pas avoir apprécié les dires d'Howard, quoi de plus naturel ? Amadeo n'était pas de ceux qui jouaient les hypocrite, étrangement, c'était toujours le hypocrites qui s'en sortent le mieux dans la vie... Les gens honnêtes sont destinés à vivre dans des conditions peu favorables... Evidement, il y avait honnête, et honnête... Elle lui demanda s'il avait un problème, il songeait que non, mais elle probablement pour chanter de la sorte. Il avait beau être pauvre il n'était pas rendu au stade de chanter dans la rue pour trois malheureuse pièce, sans compter qu'il n'y avait aucune pièce aux pieds de la jeune femme. Elle l'avait vouvoyé, et parlé assez poliment malgré son manque de tact, Amadeo n'avait que faire de la politesse... Même avec les plus beaux mots du monde, une merde restera ce qu'elle est... C'était une chose que les gens ne voulaient pas comprendre selon lui, on disait d'Howard que c'était un personnage grossier et mal élevé. Ils se trompaient, il avait été très bien élevé par ses parents qui avaient eus le souci de faire une lui un bon enfant, dans l'espoir qu'un jour il soit médecin Quelle déception pour eux que d'avoir eu ce fils... Il n'y pensait même plus, depuis le jour où il avait quitté la fac de médecine, il n'avait jamais revu ses géniteurs et l'idée ne lui venait même pas à l'esprit, pourquoi faire ? Ils n'avaient rien en commun, ça c'était une certitude.

La jeune chanteuse bancale lui faisait face, le regardait droit dans les yeux, il était vrai qu’elle ne chantait pas merveilleusement bien, mais c’était passable. Mais dans les oreilles d’Amadeo où tous les sons résonnent dans son cerveau imbibé d’alcool de la veille, les fausses notes lui feraient exploser la boite crânienne. La rue était parfaitement silencieuse à présent, c’était reposant. Il passa sa main gauche dans sa nuque qui était endoloris en plissant doucement les yeux. Il savait que s’il continuait ainsi il finirait comme se pauvre Antonio... Qui était Antonio ? C’était un membre d’Al Qaida tout comme lui, qui avait sombré dans l’alcool car il avait dut tuer sa propre mère qui allait le trahir et ce qu’il avait fait l’avait rendu complètement dingue et sans âme, mais ce bon vieux Antonio devait toujours être là bas, dans le monde des vivants... Amadeo se fichait de ce qu’il deviendrait, s’il devait devenir un corps sans âme, soit.

« On me pose souvent cette question, à toi aussi je suppose... »

Dès qu'on n'entre pas dans une petite case, les gens étaient tout de suite catalogués comme anormaux. Elle devait être habitué à ce qu'on la regarde de travers, peut-être qu'elle s'en fichait aussi. Mais Amadeo c'était bien rendu compte malgré son état instable qu'il l'avait un peu vexé, ou étonné... Il ne s'en voulait absolument, il y avait plus grave dans la vie n'est-ce pas ? Aux yeux d'Howard rien n'était grave, car rien n'avait plus d'importance... La seule personne qui avait toujours eut de l'importance pour lui, c'était donné la mort devant ses yeux une seconde fois pour ne pas rester une éternité avec lui, elle préférait la réincarnation que lui. Il l'avait toujours aimé, et elle l'avait fait quitter ses études en fac, il avait ruiné sa vie par amour, et maintenant qu'ils étaient tout deux morts, elle ne voulait plus penser à cette vie qu'elle avait eut avec lui, elle voulait mettre un terme à tout cela une fois pour toute... Il était partagé entre la peine, la rage et la détresse... Alors, plus rien n'avait d'importance, l’idée même de survivre n'avait pas même de sens à ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   Sam 10 Mar 2012 - 7:35



Évidemment qu'elle n'appréciait pas les paroles que venaient de prononcer l'homme en face d'elle. Personne n'aurait apprécié qu'on lui balance de tels dires en pleine figure, surtout que la jeune femme ne demandait rien à personne. Elle chantait dans la rue pour elle, et certainement pas pour gagner de l'argent. L'argent, elle le gagnait en jouant dans les bars. Pour une fille qui ne savait pas chanter, elle s'en sortait plutôt bien. Elle jouait dans la rue pour être au contact des autres et en même temps pour être seule. Personne ne l'aborde, en règle générale, dans la rue. Et elle a le loisir d'observer les passants, et dans sa tête elle leur imagine des vies. Un rythme quotidien. Lui rentre du travail, elle va chercher du pain. Elle atteint le stade du bien-être de cette manière, rentrant presque dans la catégorie des artistes romantiques.
Mais bizarrement elle n'arrivait pas à imaginer une vie à l'homme qui venait de l'interpeller. Elle ne le voyait dans aucun bureaux, encore moins avec une femme et des enfants. Et ça l'intriguait. D'habitude même, Coleen arrivait à élaborer les décès des gens dans sa tête. Mais là, devant l'inconnu, rien ne venait. Elle se doutait juste que l'homme n'était pas vraiment fréquentable, étant donné qu'elle ne pouvait pratiquement rien deviner de lui.

« On me pose souvent cette question, à toi aussi je suppose... »

Elle n'aimait pas ce tutoiement. Après tout, ils ne se connaissaient pas, et ne s'étaient pas connus étant vivants, Coleen en était persuadée ! Un homme comme lui, elle ne l'aurait pas oublié. Sauf si l'impact de la mort l'avait changé. Il y avait des personnes ainsi, qui ne supportaient pas cet état. Mais Coleen apprend à vivre avec son temps. Au début, elle voyait cela comme une deuxième chance. Mais une deuxième chance loin de sa famille, et ça, elle avait eu du mal à le supporter. Au fond d'elle, elle était encore une enfant qui n'avait pas assez joué avec la vie.

« Mon problème, en l'occurrence, c'est vous. » répondit-elle finalement.

Elle avait l'impression que l'homme l'avait privé de son droit de jouer en pleine rue. Il l'avait arrêté pour lui dire qu'elle chantait mal. Mais pour qui se prenait-il ?! Elle le fixa, attendant qu'il parte. Mais dans le doute, elle demanda :

« On se connait ? »

Il l'a regardait décidément de travers, et Coleen n'appréciait pas ce genre de regard. La plupart du temps, elle préférait passer inaperçu avec sa guitare et sa voix. En règle général, les passants obéissent à une règle fondamentale : le temps. Ils sont tous pressés, ils ont tous un but, ils savent tous précisément où ils se rendent.
Sauf un, et il semblait se tenir devant Coleen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   Sam 10 Mar 2012 - 9:33

Howard restait planté là devant la jeune femme, uniquement parce qu'il n'avait rien d'autre à faire, il ne doutait pas qu'il se ferait assez rapidement prié de quitter les lieux pour la laisser en paix. Au final elle n'était pas aussi différente que lui, elle ne faisait rien de ses journées, car chanter n'était pas vraiment un travail quand on y pensait bien que certains vous défendront le contraire... Elle finie par lui répondre que son problème était en fait son interlocuteur, il dessina un sourire amusé à sa réplique. Les gens le haïssaient, et il s'en foutait royalement. Tout le monde l'avait toujours haï, y comprit la personne qu'il avait le plus aimé en ce monde, alors il se fichait de la haine des autres, la sienne était encore plus grande. Il les détestait tous, parfois il avait envie de tout faire péter, mais il laissait toujours une chance à ses lieux, tout simplement parce qu'il était trop ivre pour y réfléchir davantage. Elle semblait assez frustrée de ce qu'il avait dit, la politesse voudrait qu'il s'excuse... Le mot « désolé » ne faisait pas partit de son vocabulaire, ainsi que les mots « merci » , « s'il vous plait » et « aimer ». Il ne se sentait pas au dessus des autres contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne comprenait pas, voila la différence qui échappait à tout le monde. S'il voulait se mêler aux gens, il avait beaucoup de travail sur lui à faire, vingt ans d'armé ça vous change le caractère, les habitudes, le comportement, les priorités dans la vie. Amadeo n'avait rien d'un civil, il ne savait plus se comporter comme tel.

Il songea qu'il était temps pour lui de s'en aller et de laisser à ses passionnantes activités, il espérait qu'il lui laisserait le temps d'arriver au bout de la rue avant de reprendre sa sérénade. Mais elle l'interrogea alors qu'il commençait à détourner son regard... Il reporta ses yeux sombres vers la jeune femme et plongea sa main gauche dans la poche arrière de son jeans pour sortir un paquet de cigarettes tout en lui répondant avec un léger rictus sur les lèvres

« Je ne penses pas... Où alors tu n’étais pas en train de chanter. »

Une tête à claque ? Oui, c’était un peu cela. Il ouvrait le paquet de cigarette et là... Surprise, il était vide... Mince, aurait-il fumé comme un pompier la veille ? Il ne se souvenait plus à vrai dire et son air indécis se lissait sur son visage quelques secondes. Il releva ses yeux vers elle serrant son poing sur le paquet pour l’écraser et le jeter au sol. Simple habitude des bidonvilles où il n’y avait pas de poubelle, pour la simple et bonne raison que le quartier tout entier était une poubelle.

« Ciao. »

Il fit volte face dans une lenteur sans nom, faire demi tour dans son état n'était pas chose évidente et il risquait à tout moment de s'effondrer par terre. Il avait réussi ce difficile exercice sans tomber, il songeait qu'il n'était pas aussi ivre qu'il le pensait, tout va bien ! Il poursuivait sa route sans but, il était capable parfois de faire plusieurs fois le tour de la ville seulement par ennuis, mais là il avait besoin de se reposer, il mourrait de faim et il voulait se doucher également, et il savait exactement chez qui aller scoité. Quelqu'un ouvrait la porte de son petit bâtiment, quand il aperçut la « chanteuse » avec un léger sourire qui s'effaça quand il aperçut qu'elle était en compagnie d'Amadeo, de la déception dans son regard de toute évidence. Amadeo ne put s'empêcher de pouffer de rire mais cela dit dans la discrétion la plus grande possible. Les gens parfois... Mais Amadeo n'en tenu pas compte et détourna son regard. Pauvre demoiselle qui n'avait rien demandé, se faire apercevoir en la compagnie d'Amadeo n'était pas être au top de la popularité. L'homme en question leur balança une insulte et Howard se contenta d'hausser les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron T. Webber
13 octobre 1979 - 20 avril 2008
JE SUIS : Masculin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 10/06/2011
PROCHES EN DEUILS : 777
AVATAR : Michael C. Hall


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   Sam 9 Juin 2012 - 14:21

Bonjour,
Le sujet suivant n'a pas eu de réponse depuis un moment, nous vous laissons jusqu'au 15 juin 2012 pour y répondre, sinon le sujet sera verrouillé, merci de votre compréhension.

_______________
Revenir en haut Aller en bas
http://wantmore.forumactif.com/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']   

Revenir en haut Aller en bas
 

La parole est un don, il suffit de trouver les bons mots. [Coleen & Ama']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: † RUES & RUELLES-
TOP PARTENARIAT

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit