Bienvenue Invité dans le Skyline
AFTERLIFE fête ses 1 an !
Venez découvrir les résultats du Gala Award 2012
Inscription pour le topic de groupe ici
Statistique du forum et commentaires des membres après un an d'ouverture ici

Partagez | 
 

 Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Ven 9 Mar 2012 - 12:22


« Un changement en prépare un autre. »



Ce matin, Cassie Williams fut convoquée au poste de police. La belle ne savait pas le motif de cette convocation, elle avait reçu le papier quelques jours auparavant par courrier. Elle était obligée de se présenter au commissariat. Elle avait prévenu Riley Tompson, son petit-ami. Aussi, elle l’avait rassuré: elle n‘avait rien fait. Le passé la rattrapait. Elle était ennuyée de devoir se diriger là-bas. Cela lui rappela des souvenirs. Ce constat n’était pas dur à supporter. C’était juste le fait d’être obligée de se justifier pour des faits qu’elle n’avait pas commis. La jeune femme connaissait le fonctionnement de ce genre d’endroits… . Williams n’était pas une inconnue des postes de police, ni des tribunaux. Cassie avait passé deux mois en prison dans le skyline pour agression sur la personne de Holly Westley. Elle fut sortie assez tôt pour bonne conduite. Aussi, elle était obligée de suivre une cure de désintoxication suite à ses soucis avec la drogue. Cette addiction mortelle l’avait tenu très longtemps. Maintenant, Cass ne touchait plus aux substances illicites et ce, depuis son entrée en taule: il y a cinq mois. Elle était peut-être sortie d’affaire mais la jeune femme n’en restait pas moins… fragile. Pour en revenir à la prison, la belle savait que les flics étaient prêts à tout comme chercher un suspect à six heures du matin à son domicile, de manière très brutale. De plus, ils maltraitaient leurs têtes de turcs quand ils le pouvaient lors de leurs gardes à vue. Que de souvenirs!

Cassie se dirigea donc au commissariat du skyline. Elle détestait cet endroit: les voitures garées devant, les flics scrutant tout le monde des yeux comme des pestiférés, rien de plaisant au final! Elle entra avec un peu d’avance. Williams arriva à l’accueil. Elle montra sa convocation à la vieille dame qui tenait le bureau. La femme l’emmena jusqu’au bureau d’un lieutenant. Cassie soupira. Son interlocutrice la regardait d’un air peu compatissant: elle lui expliqua que son nom ressortait dans une affaire de trafique de drogue. Quelqu’un l’avait dénoncé. La femme lui parlait comme à une coupable. Cassie ne comprenait rien. Le lieutenant la fit entrer dans son bureau assez vite. L’interrogatoire dura plus d’une heure, le temps que cet homme comprenne qu’elle n’avait rien à voir dans cette affaire. Il n’avait pas annoncé qui l’avait impliqué là dedans. Mais le fait que son nom fut cité ne rassura pas ce professionnel qui tentait de faire son job. La belle avait eu des problèmes avec la drogue, elle fut arrêtée déjà plusieurs fois par les flics. Cela paraissait être un bon mobile. Mais le lieutenant s’aperçut assez vite de sa bévue. Il laissa repartir Cassie en la mettant en garde quand-même: « pas deux fois! » dit-il. Cass était restée calme le temps de l’entretien. La jeune femme sortit du commissariat un peu blasée. Elle surprit Amadeo devant le bâtiment donc elle l’interpella, sourire aux lèvres, comme si se retrouver ici était un événement tout à fait normal.


- Salut toi, que fais-tu ici? Tu continues tes bêtises on dirait, tu n’as vraiment pas honte…. Plaisanta-t-elle. Elle le réprimanda comme une mère pouvait le faire avec ses enfants. Elle aimait bien ennuyer Amadeo. Puis, ils se connaissaient bien maintenant. Plus sérieusement, elle lui dit: Ravie de te revoir. Tu vas bien?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Ven 9 Mar 2012 - 15:50

Le soleil c'était levé il y'a quelques minutes quand Amadeo fut réveillé par un fracas d'une matraque contre les barreaux de sa cellule de garde à vous, il se releva non pas sans difficulté. On lui porta un petit déjeuné qui paraissait des plus infecte, mais qu'est-ce qui était vraiment infecte une fois que vous avez déjà mangé ce qu'on mange à la guerre ? Les animaux qui trainaient par ici ou par là, avaient servis de festin, alors la prison ce n'était pas si mal après tout. Cela faisait exactement trois jours qu'il était ici ; en principe il n'aurait dut y passer que la nuit comme bien souvent, mais c'était attaqué à un policier il s'était pas mal fait amoché et ne voulant pas laissé sortir un homme en si piteux état de leurs murs afin d'éviter d'être pointé du doigt par le public, ils l'avaient gardé ici. La police lui collait un peu aux talons à chaque fois qu'ils le relâchaient il se faisait suivre. Le pire dans tout ça, c'était qu'il se croyait tous discret... Ils s'étaient tous mis en tête que Howard le chef d'une quelconque bande et ils voudraient mettre la main dessus. L'inconvénient était qu'Amadeo était un solitaire qui n'avait que faire d'une petite entreprise de drogue. Son vice à lui était plutôt la bouteille, pas la même merde, mais après tout c'était tout aussi dangereux. Amadeo se fichait qu'on le suive cela lui permettait de dormir de temps en temps sous un toit, d'avoir de la nourriture et de laver son linge, car il ne fallait pas oublier que l'homme n'avait pas de domicile, un clochard. C'était à peu prés ça, pour avoir un toit, il lui fallait travailler et l'idée même de travailler lui donnait des boutons.

Encore une fois il fut relâché à l'aube, on lui donna encore des conseils pendant prés d'un quart d'heure. Le son de la voix du policier entrait par une oreille pour en ressortir par l'autre en un temps record. Il se retrouva devant le commissariat de bon matin, il faisait assez beau ce jour là. Howard soupira et s'adossa contre le mur du bâtiment pour fumer une cigarette provenant d'un paquet bien évidement volé. Il entendait alors la porter grincer et il aperçut une silhouette qui ne lui était pas inconnue. Cassie Williams, une vielle connaissance, enfin pas si vielle que ça. Camarade de prison, ils s'étaient plus ou moins soutenus en se parlant un peu de tout et de rien, mais surtout pas de leur passé. Ils avaient ris de leurs déboires et il avait appris à l'apprécier contre toute attente. Mais voila, la jeune femme s'était mise dans le rang finalement, et lui... Il était toujours à ce pitoyable stade qui lui convenait très bien.

Elle le salua et lui demanda ce qu'il faisait ici, alors il dessina un sourire amusé sur ses lèvres, quelle question... Elle fit une suggestion du pourquoi du comment et le petit « tu n'as pas honte », amusa le jeune homme. Honte de quoi ? De boire ? Pourquoi cela ? Il avait fait pire, ce n'était pas pour si peu qu'il ferait son mea culpa...

« Tu parles j’ai à peine tapé dessus... »

C'était vrai quand il y pensait qu'il n'avait pas vraiment eut l'occasion de le frapper beaucoup, avant qu'il ne se retrouve au sol par cinq ou six policiers qui s'étaient littéralement jeté dessus avec leurs matraques... Amadeo avait toujours eu des problèmes avec les forces de l'ordre, bien qu'aujourd'hui à ses yeux ce fut assez minime.

« Ça va... Je fais exactement la même chose que la dernière fois qu’on c’est vu. Mais toi... Le changement est bluffant, alors qu’est ce que tu faisais là ? Tu es venu serrer la pince à mes amis les flicards ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Ven 9 Mar 2012 - 21:12

A la vue d’Howard, le sourire de Cassie redevint illico-presto présent. C’était un réflexe. Elle appréciait cet homme sorti de nulle part. Ils avaient beaucoup discuté ensemble lors de gardes à vue très longues. Ils se soutenaient et se confiaient. Williams savait tout de la tragique vie de son ami. Mais elle ne connaissait pas son passé dans son intégralité. Or, ils avaient le temps de mieux s’appréhender. La jeune femme n’avait pas l’intention de remettre les pieds dans ce lieu. Elle savait juste où le trouvait. L’homme n’avait pas modifié son fusil d’épaule, toujours aussi: provocateur, abîmé, torturé, amusant, sympathique, etc. Il avait un vécu hors normes dans le monde du skyline. Il ne voulait être aidé, il avait choisi sa vie en quelque sorte. Les gardes à vue lui offraient tout le confort qu’il n’avait pas. Présentement, il semblait encore plus détérioré que la dernière fois. La boisson devait lui jouer des tours… . Il était temps que ce détail change!

- Je te crois ne t’en fais pas, ne te justifies pas. Elle le fixa plus intensément, que t’est-il arrivé? Tu m’as l’air bien amoché, qui t’as frappé? Cassie lui lança un regard compatissant. Vraiment? T’as pas pensé à changer de vie l’ami? Elle sourit, un air moqueur se dessina sur son visage. Elle lança: T’as pas une cigarette? J’avais arrêté mais j’ai repris depuis quelques jours.

Elle savait que c’était nuisible pour la santé, qu’elle ne faisait pas bien de le cacher à son petit-ami mais un événement passé lui avait prouvé sa fragilité. La clope l’aidait à tenir. La jeune femme se rappelait des souvenirs en fumant ces bêtises mais elle ne pouvait pas arrêter cela, elle avait enclenché un nouveau mécanisme. La belle s’en voulait par rapport à Riley. Elle l’aimait trop, elle lui devait tout. Mais ces derniers temps elle ne lui avait pas parlé de son expérience qui avait mal tourné au centre… . Et elle ne pouvait évoqué sa reprise soudaine de la cigarette. Il deviendrait… fou, dans un sens général. Le canadien ne l’accepterait pas. Or, Cassie ne savait pas se débarrasser de ce vieux tic. Des choses avaient bien changé chez la jeune femme, elle était plus rangée mais comme le disait si bien Jayden Wellington: « à la base, nous restons qui nous sommes ». Et si Williams n’était que cette personne égoïste, manipulatrice, mauvaise? Une confusion régnait dans l’esprit de l’ex-prisonnière. Comment s’en défaire? Cass fut coupée de ses pensées par les paroles de son ami Amadeo.

- Le changement? Elle arqua un sourcil. Ah oui… la prison sur plusieurs jours ça te change une personne vois-tu. Elle rit. J’ai été convoquée dans ce cher bon vieux commissariat. Ça m’a manqué tiens…, plaisanta-t-elle. Un cinglé à cru bon de donner mon nom au flic pour se décharger un peu des accusations qui pesaient contre lui. Apparemment, j’étais impliquée dans un trafique de drogue… . Tes potes ne se mettent pas à la page. Je ne touche plus à ces trucs-là. Elle sourit. Et toi? Racontes-moi, tu as rencontré des gens ces derniers temps? Quels sont tes aventures?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Sam 10 Mar 2012 - 8:33

Amadeo n'avait pas vraiment d'amis en règle général, mais Cassie Williams faisait partie des rares. Il ne se demandait même pas comment elle avait fait pour réussir à gagner son amitié, c'était venu de façon assez naturelle et il ne cherchait pas forcément à comprendre... Il savait que Cassie n'appréciait pas forcément ses choix dans la vie, mais elle le respecter. Comment un homme à terre ne veut-il pas se relever ? Tout simplement parce qu'il n'avait aucune raison de se relever. Et même si un jour il changeait d'avis, il serait à jamais victime de ses déboires. Qui voudrait donner une chance à un malfrat ? Et puis, l'idée même de travailler ne lui traversait pas l'esprit un instant. Il estimait avoir donné assez de lui-même par le passé, son travail d'avant lui avait bousillé l'existence. Les horreurs que ses yeux avaient pu voir étaient à jamais gravé en sa mémoire sans que jamais il ne puisse en parler, s'il parlait il ignorait ce qu'il adviendrait de lui. Est-ce qu'on gardait les criminels en ce monde ? Est-ce qu'on ne se débarrassait pas des plus dangereux? Il lui semblait que tout le monde était presque irréprochable dans ce monde. Lui, il n'était rien. Accepté nul par, pas même dans un bar en présence de Jayden Wellington qui se méfiait d'Howard comme de la peste noire. Amadeo n'était pas le bienvenu, il le serait encore moins si l'on apprenait un jour ce qu'il avait fait dans sa vie passée. Certains voyaient la mort comme une deuxième chance, lui il voyait en cela une punition que de continuer de respirer.

Elle l’interrogea puis lui demanda une clope, le jeune homme tira de la poche arrière de son jeans un paquet de cigarette et un briquet Bob Marley, il le lui tendit avant de lui répondre

« Les flics à coup de matraques... » Il lui adressa un léger sourire pour répondre à sa dernière question. « Personne ne vit ici, on est tous morts. Travailler, un logement, une famille, des amis... Une situation stable, à l'abri de tout danger. Je ne crois pas que ce soit fais pour moi ce genre de vie et je vais t'avouer que je me fiche bien de ce qu'il peut arriver... »

Il n'avait jamais sut vivre « normalement », il avait toujours fait des mauvais choix mais il les avait toujours assumé à 200%, il n'était pas de ceux qui regrettent ce qu'ils font. Il avait fait des erreurs et alors ? Il fallait des riches, des pauvres, des ambitieux, des chanceux, des ratés... Et lui, il se classait parmi les ratés. Il n'avait aucune ambition, il n'avait envie de rien d'autre que de boire et d'oublier tout ce qu'il a subit. Il voulait seulement se battre pour qu'on le laisse tranquille, il ne cherchait pas la paix, il cherchait la solitude. Il prit une grosse bouffée de fumée tabagique tout en l'écoutant raconter ce qu'il lui était arrivé. Il souriait amusé, Cassie était une dure à cuir et il savait que les flics avaient eus de la chance de la mettre derrière les barreaux une fois, mais ce n'était pas le genre d'événement qui se reproduirait. C'était une femme très intelligente à ne pas sous estimer...

« On ne se détache pas aussi facilement de sa réputation passée... »

Elle lui demanda de raconter ses aventures, il dessina un sourire amusé sur ses lèvres avant d'expulser la fumée qu'il avait dans les poumons. C'était bien la rare personne à s'intéresser à ce qu'il faisait de ses journées.
« Des gens, il en arrive tous les jours... J'ai fait quelques rencontres intéressantes... D'autres un peu moins... Comme cette cinglée et son musicien... Mais il parait que c'est moi le cinglé dans cette ville. Je ne me souviens plus vraiment pour tout t'avouer, souvent je me réveille et je suis à cet endroit même. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Dim 11 Mar 2012 - 13:16

Bien gentiment et en bon pote qu’était Amadeo, il passa une clope à son amie qu’elle lui rembourserait évidemment. La jeune femme savait que son interlocuteur n’avait pas les moyens de se payer un paquet complet, ses seules ressources pouvaient être le vol. Alors le geste qu’il fit signifiait beaucoup pour Williams. Populairement, on disait que les gens qui avaient le moins étaient ceux qui donnaient le plus, et c’était vérifié! A la vue du briquet d’Amadeo, la belle sourit: Bob Marley, il avait longtemps qu’elle avait laissé tomber ce chanteur mythique. Elle alluma vite fait la cigarette offerte par Howard pour la porter à sa bouche et lui rendre son briquet. Elle le remercia au passage. La jeune femme était tellement ravie de revoir cet homme qu’elle considérait comme un bon ami. En garde à vue, ils se soutenaient comme ils le pouvaient. La parole, la communication aidait beaucoup. Les flics en avait un peu marre de les reprendre mais eux s’amusaient très bien à défier toute autorité. Les autres suspects enfermés qui souhaitaient dormir n’avaient qu’une envie: leur faire leur fête mais cela leur plaisaient encore plus. A la sortie, ils rigolaient moins quand ils en croisaient un. Mais en général, ils s’en sortaient toujours ensemble. Cassie se demandait pourquoi une vie bien rangée n’intéressait pas le brunet. Pourquoi se laisser en proie au danger? Pourquoi ne pas vouloir construire une vie de famille? Pourquoi se laisser bouffer par le passé? Rien n’attirait donc Amadeo dans ces termes: bonheur, rêver, bâtir? L’homme avait choisi un quotidien fait d’incertitude et de danger. Howard considérait qu’il était bien mort: pas de seconde chance qui vaille. C’était triste! Il adoptait une approche plutôt fataliste. Mais Cassie savait qu’il ne changerait pas d’avis. Jamais elle ne jugerait son ami.

- Quel bande de salauds! Un jour on devrait les surprendre à leur propre jeu, ils plaisanteraient moins, dit-elle énervée. Les policiers avaient littéralement tabassé Amadeo. Ils n’avaient aucunes raisons, encore? Elle enchaîna vis-à-vis des dires de son interlocuteur: Tu mérites tout cela mais si tu ne veux pas vivre de cette manière c’est ton choix, je sais que tu ne changeras pas d’avis. Juste que ta vie reste dangereuse ici… tu te fous de ce qui peut t’arriver mais… si tu testais un mode de vie normale? Tu penses vraiment que tu n’aimerais pas? Tu as peut-être peur de la vie tout simplement, des bonnes choses. Or, ça peut faire du bien et te changer une personne: je sais de quoi je parle.

« On ne se détache pas aussi facilement de sa réputation passée... », cette phrase résonna dans l’esprit de Williams. Amadeo avait entièrement raison. Cass était d’accord à cent pour cent avec lui. Comment changer cela? La jeune femme ne se sentait plus assez stable. La solution ne lui venait pas en tête. Mais peut-être que le temps effacerait tout. Le lieutenant en charge de l’affaire où le nom de l’ex-prisonnière ressortait lui avait dit bien distinctement; « pas deux fois ». Voilà qu’on la prenait pour une menteuse, une manipulatrice capable du pire. Elle n’avait encore tuait personne. Seuls sa sœur Linda et son petit-ami Riley Thompson croyaient en elle. Cassie voyait juste son passé lui éclater en pleine face. Comment réagir? Elle n’y arrivait pas. Mais elle continuait à jouer son rôle de la jeune femme qui se sent totalement bien, qui avait fait son mea culpa, une femme en pleine rédemption qui reste complètement clean.

- Je ne souhaite pas retourner chaque jour ici, plaisanta-t-elle. Sous prétexte que j’ai fait de la taule, je peux être jugée par tout le monde et être coupable des pires atrocités… ça ne changera pas dans le skyline, les flics sont toujours aussi cons! Amadeo semblait ravi de conter ses aventures à une personne, une amie qui plus est. Il avait ce sourire amusé qui en disait long. Pour Cass, c’était agréable de passer du temps avec Amadeo! Cela faisait très longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus mais aussi, elle l’appréciait à sa juste valeur. Racontes-moi cette histoire, ça sembla palpitant!!! Tu n’es pas cinglé Amadeo. Tu vis ton quotidien comme tu l’entends, l’avis des autres est sommaires car ils ne tentent pas de comprendre: on en revient aux préjugés… . Sinon, t’es sûr que ça va toi? Tu sembles perdu? Sa dernière phrase faisait peur à entendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Mer 14 Mar 2012 - 7:53


Amadeo observa la jeune femme allumer sa clope puis lui rendre son briquet après l'avoir remercié. Ce n'était pas comme s'il avait dépensé de l'argent pour acheter ses cigarettes. Amadeo n'avait jamais eu rien à payer dans la vie, il n'avait aucune idée de la valeur des choses de façon monétaire, non pas parce qu'il avait été gâté, bien au contraire. Parce qu'à l'armée il avait toujours eu repas et tout le restant gratuitement en échange du fait qu'il risque sa vie quotidiennement pour un pays qui s'appelle les Etats-Unis d'Amérique. Puis une fois déserteur de l'armé, il avait été nourrit, blanchi, il ne payait même plus ses clopes. Il avait perdu toutes notions d'argent, et s'il tombait sur un million de dollars, il serait la cible de tous les escrocs du coin et il se ferait arnaquer sans le moindre problème. Il était conscient de ce fait, et c'était selon lui une raison de plus de ne pas travailler, car l'argent était pour lui un simple bout de papier avec un nombre noté dessus. Elle parut révolté quand il lui annonça que c'était les policiers qui l'avaient amoché de la sorte, il dessina un sourire amusé, les flics étaient au dessus de tout le monde ici... Elle se mit alors à lui parler d'une vie « normale », lui demandant s'il n'aimerait pas « essayer ». Amadeo avait toujours un léger sourire sur les lèvres, il n'était pas certains qu'il ait la possibilité d' »essayer » et puis est-ce qu'il en avait envie ? Il chercha dans sa tête une bonne raison de refaire sa « vie », mais il n'en voyait aucune. Gagner la confiance des autres ? Le mot bonheur n'avait aucun sens à ses yeux, pour lui, le bonheur était devenu un mot futile comme lampe ou crayon. Il n'y croyait plus, il avait bien assez tôt compris de quoi l'homme eet capable, comment trouver le bonheur quand l'ont a passé les trois quarts de sa vie à semer le mal, la mort et la douleur. Il n'avait pas envie de changer, d'être quelqu'un d'autre. Il préférait être lui, même s'il était moins que rien.
« Je pense que rien ne peut me plaire, je me fous de tout, et je n'ai pas envie de faire d'efforts, c'est très bien que tu l'ais fait. Mais moi je ne ferais rien. »

Elle semblait plongée dans ses pensées, il était impossible de se racheter aux regards des autres, c'était sur. Les gens peuvent parfois pardonner, mais dans leurs mémoires ils se souviendront toujours et toi, tu te souviendras toujours de ce que tu as fait. Jamais Amadeo ne saurait chasser les épisodes de sa vie passée, il était incapable d'un jour se dire qu'il mérite le pardon. Sa mort était censée le laver de ses péché d'après son bourreaux, mais mourir n'avait était que le début de la punition pour une vie de criminel... Ici, personne ne savait qui il était, ce qu'il avait fait dans sa vie. Il ne disait rien, il aurait pu mentir et faire comme s'il avait été quelqu'un de bien, mais il n'avait pas pu, car la mémoire de ses actes était présente dans sa tête et l'empêchait de mettre un pas devant l'autre. Il n'avait pas essayé de lutter, c'était le destin. Le sort c'était acharné sur lui, celle qu'il l'avait aimé qui le haïssait, c'était ce genre de blessures qui ne guérissent jamais.

« Tu as été repérée, et ils ne te laisseront jamais en paix. Tu es leur gagne pain. Détruire ta vie ils s’en foutent, ce sont eux la justice. Si tu veux continuer dans la voie que tu viens de prendre, tu as intérêt à rester dans le bon chemin. La volonté fait tout, ça ne dépend que de toi. Le jour où tu en auras mare, ils seront là pour venir te cueillir... »

La volonté ; Amadeo ne l'avait pas, c'était pour cela qu'il ne tentait même pas l'expérience. Mais elle, il savait que si elle voulait quelque chose elle l'aurait, elle était loyale à elle-même malgré tous ses défauts, il savait qu'elle avait assez de forces pour combattre le monde. Elle lui annonça qu'il n'était pas cinglé, ce qui l'amusa beaucoup, c'était assez rare d'entendre ça, au fond c'était assez réconfortant pour lui de l'entendre bien qu'il avait fini par croire à son tour qu'il était bel et bien cinglé.

« C'est une fille, qui est persuadée d'être mon bon Samaritain... Et son musicien qui souhaite plus que tout de me voir disparaitre... Quoi qu'il en soit c'est assez drôle comme situation... Je vais bien. »

Amadeo avait toujours détesté parler de lui, pour ce qui était de comment il allait et de son passé. Il ne souhaitait pas parler de ses problèmes, il ne voulait pas se faire plaindre où être prit en pitié, c'était pourquoi il n'appréciait pas vraiment Deborah à sa juste valeur, il avait vu en elle une gentillesse pure, mais pourquoi ? Pourquoi s'acharnait-elle à l'aider malgré son rejet ? C'était une chose qu'il ne comprenait absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Sam 17 Mar 2012 - 17:20

Amadeo Howard possédait toujours ce sourire amusé qui le caractérisait. L’homme était un joueur. Il aimait provoquer autrui. Il n’appréciait pas qu’on lui parle de sa vie. Pour lui, son quotidien était le seul auquel il avait droit. Il était assez fataliste, défaitiste, il se complaisait dans une existence peuplée de déboires. Cassie pensait sincèrement qu’une vie rangée lui conviendrait mieux. Mais elle n’était pas dans la tête du brunet, lui seul savait ce qui était bon pour lui. Williams croyait fermement et tristement que la manière qu’avait Amadeo d’affronter sa mort ressemblait à de la survie. C’était suicidaire d’imaginer de continuer à rester au skyline dans ces conditions plutôt rudimentaires…. . La jeune femme lui souhaitait que du bien. Elle espérait qu’il s’en sorte, qu’il modifie sa manière de voir les choses. Mais en bonne amie qu’elle était, elle ne jugeait pas, ni ne forçait Amadeo à entamer des choses qu’il ne désirait pas entreprendre. La belle tentait juste de lui faire passer un bon moment en discutant, elle voulait qu’il entrevoit une part de joie… .

- Je ne vais pas te contredire. Mais ça fait du bien de voir la vie autrement!

Le discours d’Amadeo était toujours emprunt de vérité mais aussi de malheureuses constations. Tout ce qu’il racontait, était d’un pessimisme hors du commun mais son interlocutrice gardait le sourire. Elle était touchée par ses paroles. Les flics l’a dégouté complètement. Elle prendrait bien un flingue pour tous les descendre! Cette bande de cons était sur son dos alors qu’elle avait pris le bon chemin. Elle galérait à relever la tête et on s’amusait à lui mettre des bâtons dans les roues. Elle ne pouvait éviter les convocations. Tiendrait-elle longtemps? Howard n’avait pas tord. Si les policiers étaient au taquet c’était pour mieux coincer les récidivistes. Cassie n’était pas de ce genre, elle le pensait. Et si cela arrivait?

- C’est dur de pas flancher… . Je commence à merder, je le sens. Comment réussir à tenir le cap? Désolé de t’ennuyer avec des remarques pareilles… . Je veux pas passer ma vie en taule. Mais c’est tentant de recommencer différentes choses… elle restait évasive. Même à la cure je m’en sors pas, je pensais réellement tenir… .

Elle ne pouvait conter cela à son petit-ami: Riley Thompson. Il comprendrait mais elle avait trop de respect pour lui. C’était comme si elle désirait ne pas l’ennuyer. Elle préférait vivre dans une sorte de mensonge, pour les autres, pour elle.

- C’est sympa, je suis persuadée que ça te plaît de jouer avec eux, surtout avec ce musicien. Tu dois bien le chercher?!!! Elle sourit. Si tu vas bien, c’est cool! J’espère te voir plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Dim 18 Mar 2012 - 17:06

Cassie ne voulait pas contredire Amadeo, probablement parce qu'il avait pour habitude de se braquer lorsqu'on voulait le forcer à quelque chose, c'était un fait. Howard avait été bien trop utilisé dans la vie, plus particulièrement par l'amour, il était devenu beaucoup plus méfiant. Après la mort il l'avait été, mais pas assez pour la suivre et souffrir à nouveau. Aujourd'hui il ne voulait plus se fier à personne, il n'avait plus confiance en qui que ce soit... Cassie pensait qu'il méritait mieux, qu'il méritait une seconde chance tout comme elle, mais elle ignorait tout de sa vie et il n'était pas prêt à se confier à un jour. Il savait que s'il voulait il pouvait jouer la comédie et se bâtir une nouvelle existence ici, mais il n'en avait tout simplement pas envie. Il ne voulait s'expliquer, il ne voulait pas oublier ce qu'il c'était passé, il ne voulait pas se mentir à lui-même. Puis elle lui fit par de ses inquiétudes, il l'écoutait tout en fumant sa clope tranquillement. Il lui semblait que cela la soulageait de dire ça, comme si personne d'autres qu'un délinquant pouvait comprendre ce qu'elle ressentait. Elle n'avait pas tors... Howard l'observait, elle souffrait ; car elle voulait cette vie là, mais c'était difficile... Passer sa vie en taule n'avait rien d'intéressant, la liberté il n'y avait que ça de vrai, Howard avait mit trop longtemps à le comprendre... Il écrasa son mégot de cigarette contre le mur blanc du commissariat tout en lui répondant :

« N’abandonne jamais au combat... Quand tu baisses les armes, eux ils tirent... »

Sur ses mots Amadeo leva son regard vers le ciel bleu, c'était exactement ce qu'il avait toujours dit à la petite Suzy, mais elle n'en avait fait qu'à sa tête elle aussi. Et elle était tombée... Je me demandais parfois où elle était,, peut-être quelque part ici, où perdu entre mort et vie. Ou bien tout simplement réincarnée ne pouvant refaire sa vie. Il n'y avait personne que je connaissais ici, chaques jours de nouvelles têtes arrivaient, mais jamais aucune ne m'étais familière... Il reportant ses yeux vers la jeune femme et ajouta
« La vie c'est une guerre, après c'est à toi de savoir si elle vaut le coup... »
Il s'étira doucement, ses vertèbres firent un bruit terrible de craquement qui le soulageait presque d'un poids. Il soupira et répondait à Williams assez amusé
« C'est vrai que ce type n'est pas maitre de ses nerfs en ma présence et c'est très amusant de le voir jouer la comédie devant sa belle qui m'apprécie tant... Si elle savait... Si tu veux me voir plus souvent, tu n'as cas passer de temps en temps ici, chez nos amis je leur rends souvent visite... »

Il se doutait bien qu’elle ne viendrait certainement pas lui rendre visite au commissariat. Il n’avait pas de domicile, il n’avait nulle part où l’inviter si ce n’était chez les autres. Il devait avouer avec un peu froid parfois la nuit, lui qui avait été habitué au désert, dormir à la belle étoile était habituel. Mais ici le climat n’était pas le même, et il songeait qu’un jour il attraperait la mort. Qu’est-ce que cela pouvait bien lui faire ? Il ne voulait pas travailler, il ne voulait être aux crochets de personnes, au fond dans cette mort, il avait enfin une chose qu’il n’avait jamais eut auparavant : la liberté. Il était libre de circuler où il voulait, il pouvait se lever quand il voulait, il pouvait faire ce qu’il voulait. Aucune limite, aucune frontière. Aujourd’hui ici, et demain pourquoi pas ailleurs ? La liberté, il y avait prit gout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Mer 21 Mar 2012 - 20:34

Amadeo avait les mots qu’il fallait pour rassurer son interlocutrice. Cette dernière pensait sincèrement que seule une personne comme Howard pouvait la comprendre. Il possédait beaucoup de déboires avec la police. L’homme était une sorte de récidiviste dans l’âme, il passait son temps au poste ou en cellule. L’endroit n’était pas un choix de luxe mais il convenait à Amadeo. Pourquoi faisait-il tout cela? Le fait d’avoir un toit où dormir, un peu de nourriture pour tenir, des compagnons de cellule plus loufoques les uns que les autres: ces données ne valaient pas grand-chose. Howard avait évoqué ces raisons comme tenant de sa motivation à Cassie lors d’une énième rencontre au commissariat. Mais qu’est-ce qui l’animait dans le fond? Il y avait de meilleurs lieux où passer les nuits par exemple. Il existait des centres pour SDF. Amadeo pourrait discuter des difficultés de vivre comme un clochard. Mais Cassie savait que cela ne l’intéressait pas car il avait choisi sa vie. Or, il devait bien posséder des circonstances atténuantes. Il ne parlait pas vraiment de sa vie passée. Mais cela venait certainement de là. Comment vivait-il? Qui fréquentait-il? Quelle voie avait-il emprunter? D'où provenait ce foutu choix de vivre seul et de mettre de côté autrui…?

Pour en revenir à la phrase très évocatrice et pleine de sens de Amadeo: « N’abandonne jamais au combat... Quand tu baisses les armes, eux ils tirent... », cette expression eut le don de réveiller la jeune femme qui comprit qu’elle créait sa propre merde elle-même. Comme l’illustrait cette citation: "C'est drôle ce besoin qu'ont les gens d'accuser les autres d'avoir gâché leur existence, alors qu'ils y parviennent si bien eux-mêmes, sans l'aide de quiconque". Cassie se sentait bête. Elle devait arrêter de faire n’importe quoi, d’avoir des idées très… injustifiées dans un sens. Sa vie d’avant restait à jeter aux oubliettes. Pourquoi tendre vers un ailleurs similaire alors qu’elle était heureuse dans son quotidien? Le manque de prise de risques primait. Cassie devait booster son quotidien. Rien de tel qu’un renouveau. Pourtant, elle avait changé de profession. Quelle nouveauté lui fallait-il? Trop de questions en suspend… . Williams devait profiter de son bonheur, surtout avec son petit-ami Riley Thompson: son équilibre, son amour, sa force, etc.


- Ça va être un long parcours, enfin il est déjà entamé mais semé d’embuches… . Quel cercle vicieux! Elle sourit en laissant tomber sa cigarette qu’elle écrasa avec le pied. Bien dit! La liberté il y a que ça de vrai et la communication. Merci pour ton aide! Jamais j’aurai pris le temps de discuter avant. La belle fixa Amadeo avec étonnement au vacarme que ses vertèbres produisaient. Tu en fais du bruit quand tu t’étires! Elle rit. Cassie écouta la suite des dires de son ami. Il t’en veux pour quoi le type? Il est jaloux? Elle cherchait à en savoir plus. T’en as d’autres des comme ça?!!! Vraiment, tu n’en rates pas une. Elle marqua une légère pause pour enchaîner à la suite des dires de son interlocuteur: je viendrai…, devant cet endroit crasseux je t’attendrai. Elle sourit. On se reverra je l’espère, enfin, là tu n’es pas occupé? On peut se promener un peu si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amadeo J. Howard
♕ ♛- Une Kalash' dans la gorge pour braquer son rêve...
1 Janv 1966 - 12 Sept 2001
JE SUIS : Masculin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 13/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 399
AVATAR : Robert Downey Jr


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Jeu 3 Mai 2012 - 10:16

Howard regardait son interlocutrice avec un calme exemplaire, il l’écoutait avec une patience sans nom, quand il était comme ça, il avait l’air de tout sauf d’une brute, mais pourtant c’était ce qu’il était. Il n’aimait pas forcement cela, il ne cherchait pas forcément à l’être, mais c’était toujours plus fort que lui. L’homme avait très peu d’amis et il savait se montrer davantage correct quand il était en leur compagnie, il était quelqu’un d’instable et changeant, mais Howard savait être un assez bon ami avec ceux qui avaient un peu de son estime, Cassie faisait parti de ses rares personne qui aux yeux d’Amedeo était plus d’une criminelle. Il était rarement à l’écoute des autres, jugeant cela inutile de se lamenter sur son sort, peut-être parce qu’il n’avait jamais essayé, peut-être qu’un jour viendra où il libérera ses épaules d’un poids insupportable, ce jour était-il en vue d’arriver ? Il n’en savait rien, il ne se posait pas trop de question sur l’avenir, ses pensées le dirigeait souvent vers sa vie ultérieur il n’accordait pas beaucoup de place à l’avenir. Il menait une vie de vagabond, peut-être qu’un jour tout cela changerait, mais il avait encore besoin de temps, de beaucoup de temps. Il devait pardonner à la société ce qu’elle avait fait de lui, il devait pardonner à cette femme d’avoir prit son cœur pour jouer avec pendant des décennies, et il devait avant tout se pardonner à lui. Il devait se pardonner de ses femmes, de ses enfants, de ses américains qu’il avait tué, il devait se pardonner d’avoir détruit des familles entière, il devait de se pardonner d’avoir directionné cet avion sur les tours jumelles, il devait se pardonner de tout cela, mais était-ce possible ? Pouvait-on se dire que ce n’est rien, que la vie continue ? Howard c’était laissé endoctriner par le passé, aujourd’hui il savait que cela avait été une grave erreur de sa part, mais pouvait-il faire comme si ce n’était pas de sa faute ? Il en voulait aux Etats-Unis d’Amérique de l’avoir traité comme une chien, il en voulait à Al Qaida de lui avoir volé le peu d’humanité qui lui restait, il s’en voulait d’avoir été aveuglé par la colère et laisser le monde en faire une machine de guerre. Mais tout cela, il ne pouvait pas le dire, qui l’écouterait ? Qui n’aurait pas peur de cette vérité ? Qu’est-ce qu’il adviendrait si tout le monde le savait ? Beaucoup de questions sans réponse qui le poussait à ne rien faire justement.

« Je ne pense pas qu’il soit jaloux. Je pense qu’il a peur pour elle, chose tout à son honneur, il est moins crétin qu’il en a l’air. »

Howard lui adressa un sourire amusé quand elle lui annonça qu’elle viendrait lui rendre visite de temps en temps ; ici. Etrange n’est-ce pas ? Pour un lieu de rendez-vous ? Mais c’était ici qu’Amadeo considérait être son adresse la plus fixe. Il aimait beaucoup la compagnie de la jeune femme, elle était naturelle et ne cherchait pas à la nuir, ce qui était assez rare en se bat monde, mais il ne se plaignait jamais, c’était là une grande particularité d’Howard.

« Moi occupé ? Tu plaisantes ? »

S’il y avait bien une chose certaine, c’était qu’il n’était jamais occupé parce qu’il ne faisait rien, ni boulot, ni famille. Il avait tout le temps qu’il voulait pour faire ce qui lui chantait et là faire un petit tour avec Cassie c’était selon lui une très bonne idée, même si ce n’était pas forcément ce qu’il y avait de mieux à faire pour Williams en matière de ce qui était de faire bonne impression auprès des autres citoyens, Amadeo n’était pas ce que l’on pouvait nommer de bonne fréquentation.

hj: je sais c'est assez bof XD Voir nul XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Jeu 3 Mai 2012 - 14:24

- C’est rassurant! Dit-elle pour appuyer les dires de l'homme.

Amadeo n’était pas très bavard mais cela ne dérangeait pas Cassie. Il l’avait bien aidé malgré cela. Il lui avait fait prendre conscience de certaines choses. Comme quoi les paroles, même les plus courtes, avaient du bon parfois: celles d'Amadeo étaient bienveillantes. La belle se créait ses propres ennuis. Elle devait être honnête avec son chéri et lui annoncer toute la vérité. Elle lui cachait des éléments, cela n’était pas honnête de sa part. Elle devait montrer qu’elle n’était plus cette âme torturée à qui on ne pouvait pas faire confiance. Elle avait bien changé. Elle devait marquer ces modifications de comportement. Amadeo connaissait bien Cassie. Cela faisait du bien de partager un instant ensemble à discuter sérieusement. Ils parlaient de pratiquement tout et sans détours. C’était appréciable! La jeune femme savait qu’Howard avait un lourd passé. Mais dans le skyline, il restait un homme appréciable quand on tentait de creuser.

- Bon alors on y va? Se poster devant le commissariat n’est pas la meilleure solution. Elle rit. Rien que de rester devant, ça me donne des boutons. Observer ces flics ça me rend malade. Elle rit de nouveau. Allez j’arrête. Si tu n’as rien de prévu, viens on va se balader. Elle attrapa le bras du jeune homme. Un peu de marche nous fera le plus grand bien, je suis vraiment contente de passer un instant avec toi.

La belle n’en avait rien à cirer du regard des autres. On voyait bien à l’allure d’Amadeo qu’il était un clochard. Il n’était pas réellement propre sur lui. Il arborait une barbe de plusieurs jours. Il ne sentait pas la rose. Son visage amaigri faisait peur. Ses vêtements étaient troués. Il correspondait presque à un cliché. Cassie se sentait bien en compagnie de l’homme. Alors, elle ne le laisserait pas tomber. Il en avait vécu des choses ensemble, alors pourquoi les nier? Williams avait apprécié ses gardes à vue en compagnie de Howard. Le bon vieux temps était derrière eux, donc il fallait se créer de nouveaux souvenirs et partager… .



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helen Cosovic
† Feelings're intense; Words're rival †
14 janvier 1980 - 20 octobre 2009
JE SUIS : Féminin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 21/07/2011
PROCHES EN DEUILS : 6756
AVATAR : Stana Katic


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   Mer 8 Aoû 2012 - 9:49

Terminé, verrouillé & archivé.

_______________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un changement en prépare un autre [Amadeo J. Howard]:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: † CORBEILLE :: † RPG-
TOP PARTENARIAT

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit