Bienvenue Invité dans le Skyline
AFTERLIFE fête ses 1 an !
Venez découvrir les résultats du Gala Award 2012
Inscription pour le topic de groupe ici
Statistique du forum et commentaires des membres après un an d'ouverture ici

Partagez | 
 

 Requiem for a dream [Victoria & Theodore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Theodore Malone
JE SUIS : Féminin J'AI : 26
ENTERRÉ LE : 11/08/2012
PROCHES EN DEUILS : 67
AVATAR : Viggo Mortensen


MessageSujet: Requiem for a dream [Victoria & Theodore]   Mar 14 Aoû 2012 - 17:01




Requiem for a dream


Moi j’suis un homme sans histoires, pas de magouilles, niet. J’suis méga clean. J’arbore un costume gris de mafioso, cravate assortie, chemise cintrée blanche, boutons de manchette en argent, impeccable complet qui en intimide plus d’un dans la petite salle du bar sordide où j’ai entrepris de faire mon commerce. Ce n’est pas tous les jours qu’on a affaire à un type dans mon genre. Je me sens examiné sous toutes les coutures de ma veste hors de prix.

Les gars d’ici n’aiment pas les gars qui ont de l’allure, qui ne boivent pas de bière, mais se gavent de vodka. Je ne suis pas le bienvenu, ce qu’indique clairement la tension palpable dans la pièce. Néanmoins, ma nonchalance les dissuade de me détrousser. En réalité, les gars d’ici ont peur des mecs blindés de tune. Ils ont peur de ce que je peux cacher dans mes manches. Oh je ne les blâme pas. Ils ont raison…il vaut mieux être trop prudent. De nos jours, il faut se méfier des gens, surtout quand ils semblent un peu trop bien faits de leur personne. Y’a rien de plus louche que la perfection.

Nous nous sommes installés, mon client et moi, dans le coin le plus reculé, à l’abri des oreilles indiscrètes. J'ai tout déballé. Non, pas tout. Je ne veux pas attirer davantage l'attention des roublards qui nous reluquent d’un air mauvais. Je ne me dépars pas de mon calme légendaire et je les renvois à leurs moutons par un geste significatif de la main qui imite un couteau qui tranche une gorge offerte. Allez, dégagez les cocos, ici, c’est du sérieux.

J'ai du stock, de quoi rendre jaloux les plus grands dealers de tous les temps. Herbe, mescaline, coke, héroïne, ecstasy, hilarants larmoyants, criants...Ma marchandise, c'est la meilleure du coin. Elle est préparée avec soin – amour ? Je garantis sa fraîcheur, sa qualité, etc. J’ai rarement de retours de toute façon, que des demandes supplémentaires. Et y’a foule, croyez-moi.

Skyline, ce n’est pas que des Saints…le repentir, tout ça, mon cul oui ! Une seconde chance, une seconde vie ? Pour faire mieux ? Non, vous avez tout faux les amis. On veut juste profiter, s’éclater, délirer, foutre le feu à la baraque du voisin, s’en mettre plein les poches, rien à foutre des prêches évangéliques. Finalement, rien n’a changé. C’est peut-être plus craignos qu’on ne le croit à première vue. L’Homme reste un Homme, même dans l’au-delà.

Je m’allume une cigarette sous le regard noir du barman. Je lui souris avec insolence et me tourne vers le type face à moi, un certain Dylan Ledger. Le courant passe bien entre nous. Il n’est pas très contrariant. Je fais glisser quelques sachets de stupéfiants sur le bois rêche de la table. Des billets et une poignée de mains sont échangés. Je ne compte pas et lui ne vérifie pas ce que je lui ai fourgué. Question de principe. Des marchés pareils reposent sur la confiance mutuelle, une fidélité solide comme du roc et une honnêteté sans failles. Sinon, on court aux ennuis. Et moi, je ne veux pas d'ennuis.

Alors que je m'apprête à tout remballer, j'aperçois une jeune femme s'approcher de nous. Je me lève en gentleman et la salue. Une vieille habitude que je n'ai pas perdue. Dylan lui adresse un grand sourire. Je retrouve ma place, ferme ma mallette à double tour, croise mes doigts graciles devant moi, coudes sur la table et lui balance un regard qui en dit long.

« Puis-je vous offrir un verre ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Victoria Ledger
18 Octobre 1985 - 3 Juillet 2011
JE SUIS : Féminin J'AI : 23
ENTERRÉ LE : 17/07/2012
PROCHES EN DEUILS : 652
AVATAR : Sophia Bush


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Requiem for a dream [Victoria & Theodore]   Mer 15 Aoû 2012 - 7:59



Malone&Ledger


« Requiem for a dream » you and me • J'ai perdu mes rêves

......

Musique à fond dans l'appartement de Ledger. La nuit avait été longue, comme d'habitude. Alors il fallait bien trouver un moyen de se motiver pour affronter la lumière du jour. Ca faisait longtemps que la belle Victoria n'était pas sorti en plein jour. Son truc à elle, c'était la nuit. Pour cause, même son service au Eats&Demon était programmé en fonction de ses préférences. En même temps, il n'avait pas été très compliqué de se mettre le patron dans la poche. Vicky n'était pas du genre sainte nitouche, alors elle s'en donnait à cœur joie, et ce n'était pas sa petite maigreur due à la prise régulière d'ecstasy qui allait décourager les hommes. Elle savait y faire. Des années d'expérience, en fait. C'était comme ça qu'elle fonctionnait, et c'était de cette même manière qu'elle avait réussi à connaître une vie de petite princesse lors de son passage en prison. D'abord, elle avait su dominer toutes les autres détenues grâce à son caractère bien trempé et à sa réputation de « monstre ». Et puis avec les gardiens … Pas très compliqué non plus. C'était même eux qui lui refilaient ses clopes et sa drogue, comme quoi … Quand on est débrouillarde, tout arrive.

Voilà, dans la vie de tous les jours, rien n'allait contre les envies et les projets de Ledger. Elle parvenait toujours à ses fins. Ce fort caractère avait été forgé grâce à la présence de Dylan à ses côtés. S'il n'avait pas été là, Vicky aurait sûrement suivi la voie que voulait lui tracer son autre frère, un débile pourri gâté à l'allure de premier de la classe. Tout le contraire de Dylan. Et c'était Dylan qui avait entraîné Victoria dans ses plans louches le premier. En même temps, il n'avait pas attendu que la jeune fille soit majeure et apte de choisir. Dans le fond, Victoria n'avait donc pas eu le choix. Et tant mieux.
Depuis le tout début de son adolescence, Vicky avait donc entretenu avec Dylan une relation extrêmement forte ; elle avait été là dans ses moments de doutes, de folie, de rédemption. Mais dans la mort bien évidemment, ses envies de rédemptions s'étaient envolées. D'ailleurs, c'était pour lui que Victoria était morte. Elle aurait pu rester en bas de l'immeuble, verser toutes les larmes de son corps, ou bien rebrousser chemin … Et rester vivante. L'issue finale en aurait-elle été différente ? Se serait-elle repentie pour son frère ? … Mais en vérité, vous voyez, le problème c'est qu'il n'existe pas de Victoria Ledger sans Dylan Ledger. Les deux font la paire. L'un sans l'autre n'est rien, l'un sans l'autre n'existe pas, l'un sans l'autre ne peut exister. Ils n'en ont pas la capacité mentale.

Ils avaient pris l'habitude de se voir chaque jour, ou presque. Quand ils ne se voyaient pas, ils s'appelaient. Mais ce jour-là, ils avaient rendez-vous dans un bar plus ou moins mal famé.
Vicky coupa la musique, goba une gélule d'ecstasy, enfila un jean et un tee-shirt avant de filer de l'appartement en prenant soin de remettre la musique à fond. Bah quoi ? Il fallait bien emmerder les voisins.
Vicky n'avait pas de voiture, mais savait qu'en faisant du stop, un homme s'arrêterait. De cette manière, elle faisait beaucoup d'économies, non pas qu'elle manque cruellement d'argent, mais la plupart du temps, cet argent partait dans les vêtements. L'apparence était une chose importante pour faire du commerce, elle en était consciente.

Vingts minutes après avoir fait du stop et être pratiquement aussitôt montée dans une voiture, elle arrivait quelque peu en avance au lieu du rendez-vous. Mais elle se doutait bien que Dylan serait déjà là, en train de draguer quelques nanas ou bien en train de faire des affaires. Elle entra avec une magnifique nonchalance qui contribuait au personnage qu'elle voulait mettre en scène, et s'avança jusqu'à la table où son frère et un autre homme échangeaient. Lorsqu'elle arriva à leur niveau, Dylan lui adressa son habituel sourire bienveillant (alors qu'il ne l'était presque jamais), et l'inconnu se leva et la salua. Cette politesse lui fit relever un sourcil, un peu sceptique. Scepticisme qui s'accentua lorsqu'il lui proposa de lui offrir un verre.


VICTORIA - Vous m'offrirez les dix suivants ?

Elle fit un sourire suivi d'une moue dédaigneuse, avant de lancer un regard interrogatif à son frère. C'était étonnant de le voir faire des affaires avec un homme qui paraissait autant recommandable. Il comprit de suite.


DYLAN - Vicky, je te présente Theodore Malone. Voici ma petite sœur, Victoria.

Aussitôt que le nom de Malone fut prononcé, Victoria le détailla de son regard perçant. Elle ne l'imaginait pas comme ça. Moins propre sur lui, moins élégant, moins poli. Elle avait entendu parler de lui des centaines de fois, sans jamais l'avoir une seule aperçu. Avec ce qu'on lui avait dit de lui, elle s'était imaginée une véritable brute, mais aux premiers abords, c'était un tout autre homme qui se présentait à elle. Aussitôt, son comportement envers lui changea. Adieu les moues dédaigneuses, elle affichait maintenant son plus beau sourire. Il fallait être charmante.


VICTORIA - Mr Malone … Je suis ravie de vous rencontrer. J'espère que vous n'avez pas été trop dur en affaire avec Dylan, sinon je serai obligée d'être désagréable. Et ça m’embêterai.

Elle laisse échapper un petit rire. Elle sait qu'elle n'a aucune chance contre Malone ; elle admire trop ce type pour tester quelque chose. Et c'est rare.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Theodore Malone
JE SUIS : Féminin J'AI : 26
ENTERRÉ LE : 11/08/2012
PROCHES EN DEUILS : 67
AVATAR : Viggo Mortensen


MessageSujet: Re: Requiem for a dream [Victoria & Theodore]   Mer 15 Aoû 2012 - 17:05




Welcome to my life, honey !


Malone, c’est un gagnant. Dans sa branche, il est le plus malin, le plus vicieux aussi, il ne connaît pas de concurrence effective. Il est devenu infiniment célèbre grâce à ses trafics, son marché noir. Il touche un peu à tout, ayant laissé de côté l’armement, à présent, il est spécialiste de la drogue, la prostitution, l’alcool et les jeux d’argent. Il lui arrive également de rendre des services faits maison où il joue les gros bras pour telle ou telle affaire. On le craint, on le respecte. On l’admire sans le dire. Son nom sonne comme un glas. Quand on traite avec lui, il y a toujours une petite appréhension shakespearienne, à la « plaire ou ne pas plaire… ». Malone c’est un type réglo. Quand y’a un hic quelque part, il s’assure qu’il disparaisse fissa. Il est étrange de dire qu’on peut aisément se fier à lui.

Mon regard luisant glisse sur la fille, une jolie brune en l’occurrence. Y’a comme un air de parenté avec le garçon qui ne trompe personne. Je me fais la réflexion que ses manières cavalières me mettent à l’aise. Son comportement désinvolte me plaît.

Oh sous ses airs de bonhomme endimanché, il a toute une vie dévergondée et une éducation de malfrat qui le précèdent. Il ne colle pas entièrement au personnage qu’il interprète ce soir. Theodore pianote le coin de la table avec détachement, entrechoquant ses chevalières entre elles. Il lui tient tête, ne baissant pas les yeux. Il esquisse un sourire narquois avant de s’exclamer bruyamment, balançant sa tête en arrière comme s’il était pris d’un fou rire. Sauf qu’il ne rigole pas vraiment. Visiblement, c’est une chose inattendue car certains ivrognes se redressent et leur jettent un regard curieux.

« Absolument ! Je vous ferai même livrer chez vous quelques-unes de mes meilleures bouteilles. Cadeau de la maison. »

Quand on est plein aux as, ce sont des mots qu’on peut se permettre, n’est-ce pas ? Qu’elle ne s’attende pas à ce que je plaisante totalement, il se pourrait bien que le facteur lui livre un carton à la première heure le lendemain matin.

« Enchanté, mademoiselle. » On se serre la main comme deux hommes.

Dans les yeux de Dylan, on peut lire toute la fierté qu’il porte à l’égard de Victoria. Ces deux là ont certaines expressions du visage similaires et un langage quasiment identique. Malone se cale davantage dans sa chaise, place son coude sur le dossier négligemment et tire quelques coups sur sa cigarette avant d’embrayer le plus sereinement du monde. « Du tout. Je suis un parfait gentleman. Le business se passe toujours dans les règles à la condition que les deux parties soient honnêtes. Ce qui s’avère être le cas de votre frère… » Ted fait un clin d’œil à l'interpellé qui paraît l'approuver. Il reprend rapidement la parole pour s'enquérir des éventuelles raisons de la sœurette qui l'ont fait débarquer dans un tel lieu, si peu recommandable pour les gens bien portants et qui ne cherchent pas les ennuis.

« Hum…Et vous, Victoria, vous versez aussi dans...les affaires ? » Le maître du jeu soulève un sourcil interrogatif. Il fouille le regard farouche de la jeune femme.

J’ai pu observer un changement de comportement radical (genre tour de passe-passe hallucinant) à la mention de mon patronyme. Serais-je connu d’elle par hasard ? Elle rengaine ses piques irrévérencieuses et enfile un masque d’amabilité à la limite de la condescendance. Qu’est-ce que ça cache au juste ? Je me demande quelle opinion elle peut avoir de moi maintenant qu’elle peut mettre un nom à mon visage. Ai-je déçu mon public ? Il est vrai que les gens ne s’attendent pas à ça. J’veux dire par là un dealer tiré à quatre épingles. Mais je suis comme une eau dormante qui peut rapidement virer au siphon si on ne prend pas garde. Alors attention à vous…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Victoria Ledger
18 Octobre 1985 - 3 Juillet 2011
JE SUIS : Féminin J'AI : 23
ENTERRÉ LE : 17/07/2012
PROCHES EN DEUILS : 652
AVATAR : Sophia Bush


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Requiem for a dream [Victoria & Theodore]   Mar 21 Aoû 2012 - 10:01



« Requiem for a dream » you and me • J'ai perdu mes rêves

......

Victoria n'a pas cessé de toiser du regard l'homme qui vient de faire affaire avec son grand frère. Il s'est affaissé dans son fauteuil de manière à pouvoir poser son coude sur le dossier tout en pouvant fumer sa clope. Il lui a même donné envie de fumer, le bougre. Ce dernier proféra alors quelques paroles ayant pour but de rassurer la jeune femme sur le business qu'ils venaient d'effectuer. Vicky fit mine de ne pas être intéressée par ces dires : elle fouillait activement dans son sac à main. Elle vit sa petite boite contenant ses précieuses gélules de couleurs, les regarda quelques secondes, avant de finalement attraper son paquet de cigarette. C'était pas bien non plus, mais plus raisonnable, d'autant plus que sa dernière prise remontait à moins d'une heure. On dit qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses, non ?
Victoria a deviné que le marché que venait d'effectuer son frère s'était bien déroulé : à vrai dire, Dylan n'est pas le dealer ni le consommateur le plus dur en affaire. Elle alluma une clope, avant d'en proposer une à son grand frère. Il l'accepta et elle la lui alluma. Voilà, maintenant ils étaient tous sur un pied d'égalité : tous les trois en train de fumer. Tous les trois en train de se bousiller les poumons, accessoirement. Mais ça, ça, c'était le truc à oublier. … M'enfin, c'était bien le dernier soucis de Victoria Ledger. Elle qui s'était bousillée durant des années, et ce depuis son adolescence … La clope, ce n'était qu'un tout petit pêché.

Ledger n'a relevé la tête qu'au moment même ou Malone a prononcé son nom. Elle émit un doux rire avant de tirer longuement sur sa cigarette et de détailler son interlocuteur. Pour qui la prenait-elle ? Était-elle du genre, avait-elle seulement l'allure d'être une bonne petite mère de famille ? Ou pire … Une secrétaire médicale ?


VICTORIA - Sérieusement … Vous me voyez bosser dans un établissement scolaire ?

Victoria se mordit la lèvre inférieure et haussa un sourcil. La réponse allait sûrement être intéressante. La perception des autres à son égard la fascinait presque. Que pouvait-il donc se cacher derrière des traits aussi fins, derrière ce visage qui pouvait parfois se montrer angélique et emplie d'une douceur faussée ?
Elle souffla sa fumée de cigarette, observa Malone. Lui, il pouvait facilement passer pour un mec bien, du style à bosser dans des tours emplies de bureaux et de patrons ambitieux. Elle aurait même pu imaginer qu'il était marié et qu'il avait huit enfants. Mais il ne fallait pas abuser non plus. S'il avait cette vie là, ils ne seraient pas là à parler ensemble.


VICTORIA - Ça fait plus de quatorze ans que je suis dans … « les affaires », comme vous dites. Dans toutes sortes d'affaires.

C'était pas très important de lui dire qu'elle bossait au Eats&Demon en tant que serveuse, parce que c'était principalement là-bas qu'elle revendait sa drogue quand elle n'était pas au détour d'une rue. Il pouvait lui arriver d'être plus qu'une simple trafiquante de drogue. Dylan était au courant, évidemment, c'était lui qui l'avait plongé dedans. Parfois, le soir, la jeune femme se droguait à fond, dans le but de ne pas se souvenir de ce qui allait lui arriver la nuit. Puis elle choisissait un emplacement et attendait les clients. Elle ne s'en plaignait pas, au contraire : n'avait-elle pas un portefeuille bien rempli ?
Elle fixa droit dans les yeux l'homme d'affaire, un peu de provocation respectueuse dans son regard fougueux.


VICTORIA - Et vous ? Les affaires marchent bien ?

Elle lui fit son petit sourire charmeur. S'il fallait avoir des gens dans sa poche, autant prendre les plus influents.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Requiem for a dream [Victoria & Theodore]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Requiem for a dream [Victoria & Theodore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: † AUTRES LIEUX-
TOP PARTENARIAT

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit