Bienvenue Invité dans le Skyline
AFTERLIFE fête ses 1 an !
Venez découvrir les résultats du Gala Award 2012
Inscription pour le topic de groupe ici
Statistique du forum et commentaires des membres après un an d'ouverture ici

Partagez | 
 

 Helen Cosovic Ҩ 1980 - 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Helen Cosovic
† Feelings're intense; Words're rival †
14 janvier 1980 - 20 octobre 2009
JE SUIS : Féminin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 21/07/2011
PROCHES EN DEUILS : 6756
AVATAR : Stana Katic


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Helen Cosovic Ҩ 1980 - 2009   Dim 4 Sep 2011 - 5:54


Helen Cosovic

Vie & Mort



Ҩ Née sur les registres : le 14 janvier 1980 à Calgary. Ҩ Grandit à l'orphelinat où elle n'est pas très appréciée notamment par une certaine Ashley. Ҩ Connait à l'âge de neuf ans, Caleb Landsher. Ҩ Séparation entre les deux amis, Caleb et Helen, à l'âge de quinze ans. Ҩ Fais une légère dépression à la suite de l'incarcération de Caleb pour meurtre à dix-huit ans. Ҩ Écrit beaucoup à son ami et étudie dans la sécurité. Ҩ Intègre les gardiens de prison à vingt-six ans. Ҩ Retrouve Caleb à ses trente ans. Ҩ Son ami la demande en mariage juste avant qu'elle ne décède.
Ҩ Cause du décès sur papier : arrêt cardiaque, le 20 octobre 2009 à Calgary. Ҩ Se retrouve à Skyline. Ҩ Retourne voir Caleb chez les vivants. Ҩ Rencontre Sandy J. Catalano dans le tunnel qui relie les mondes avec qui elle partage une expérience commune. Ҩ Va chez les vivants voir Caleb et rencontre plutôt originalement un faucheur, Riley Thompson. Ҩ Revoit Riley, le temps passe, il devient sans doute son premier ami à Skyline, son confident. Ҩ Se balade à Skyline et entrevoit ses voisins les Donovan. Ҩ Fais plus ample connaissance avec June Donovan qui devint vite une amie de qualité qu'elle veut aider. Ҩ Travaille au supermarché comme sous-directrice un an après sa mort. Ҩ Vois cette chance de vie d'une autre façon et en profite désormais. Ҩ Apprend que le supermarché possède des dettes assez fortes. Ҩ Discute grandement avec un client récalcitrant, Jayden Wellington, avant que la situation ne s'arrange. Ҩ Deux ans après son décès, découvre que Caleb est mort aussi, s'en suit une conversation qui ne finit pas bien. Ils ne désirent pas se revoir. Ҩ Parcours la rue du commissariat dans le but de voir, de loin, son ami de toujours, et lui découvre une partenaire qui n'est pas pour lui plaire. Ҩ Rencontre Lusitania J. Wendel, la partenaire flic de Caleb, avec qui les choses sont mises au clair et en qui elle a maintenant confiance. Ҩ Travaille d'arrache pieds durant la période estivale. Ҩ Se rend au commissariat et prend connaissance d'un dossier qui ne valorise pas Cassie Williams, survient la rencontre qui risquait de tourner à la violence avant qu'elle ne décide de partir, elle n'aime décidément pas Cassie. Ҩ Décide de rechercher celle qui lui donna la vie. Ҩ Part à l'encontre d'une médium qu'elle trouve rapidement, Marine D. Didelot, et la convainc de l'aider, lui paye même de quoi voyager pour les recherches et pour la remercier, également. Ҩ Se retrouve dans une situation horrible, avec d'autres, lorsque le centre commercial est attaqué par un fou armé qui tue tout ce qu'il voit. Ҩ Croit Caleb mort une seconde fois suite à la fusillade du centre et, blessée, elle refuse de se guérir. Ҩ S'enfonce dans une certaine dépression et se complait dans son malheur. Ҩ Se doit de remonter la pente pour aider June, son amie qui a beaucoup souffert de cette attaque, il y a une entre-aide mutuelle. Ҩ Riley débarque chez elle à l'improviste, lui proposant une promenade, ils ne se sont pas vus depuis longtemps mais ne semblent pas dérangés par cela. Ҩ Revoit Cassie lors de sa promenade avec Riley, se rend compte qu'ils se connaissent, parle mal à Cassie et se sent coupable, elle s'excuse, Cassie part et Riley finit par lui confier certains faits qu'il gardait secret. Ҩ Parcours les rues de Skyline jusqu'à apercevoir une jeune fille au regard perdu, Jade Angel qu'elle prend sous son aile. Ҩ En vient à considérer Jade un peu comme sa fille, elle l'apprécie grandement. Ҩ Décide de retourner travailler. Ҩ Trouve un emploi qui lui plait et lui convient au Vintage hotel, réceptionniste. Ҩ Rencontre ses employeurs et découvre le faste de son lieu de travail. Ҩ Aime se promener le soir. Ҩ Rentre dans un bar au cours d'une de ses balades nocturnes et aperçoit June avec une autre jeune femme peu fréquentable Juliet Lester à qui elle conseille de ne plus approcher son amie mais Juliet ne l'écoute pas, cela l'agace franchement, elle la prend en grippe.



_______________


Dernière édition par Helen Cosovic le Mar 31 Juil 2012 - 5:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helen Cosovic
† Feelings're intense; Words're rival †
14 janvier 1980 - 20 octobre 2009
JE SUIS : Féminin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 21/07/2011
PROCHES EN DEUILS : 6756
AVATAR : Stana Katic


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Helen Cosovic Ҩ 1980 - 2009   Jeu 29 Mar 2012 - 15:22


† Vie






" Donner la vie à un enfant, n'était-ce pas tuer les espérances de son égoïsme ? "

Alors que le soleil disparaissait sur Calgary laissant place à une forme ronde blanchâtre qu’on nommait la lune, il y avait cette femme, invisible, silencieuse, qui n’allait point se coucher comme toutes les autres. Elle n’avait pas la possibilité de pouvoir s’endormir paisiblement parce qu’elle était contrainte de souffrir. Le seul moyen de mettre un terme à ses douleurs semblait simple : accoucher ; pourtant il lui fallait endurer encore des maux pour réussir à sa tache. Après une durée indéterminée de cris qui manquèrent presque de briser les tympans de tous les habitants alentour, il n’y eut plus qu’un cri … un seul … celui d’un bébé. Terriblement épuisée par le travail qu’elle avait accompli pour le mettre au monde, elle n’arrivait point à se concentrer pour lui trouver un prénom, comme si toute son inspiration venait de s’envoler. Pourtant elle n’avait eu de cesse d’y réfléchir avant la naissance, ces trouvailles lui avaient même paru toutes biens, autant pour une fille que pour un garçon … mais désormais face à ce beau bébé que le nature avait envoyé, elle était incapable de prononcer le moindre mot. Elle constata qu’elle avait mis au monde une fille, son premier enfant. Mais seule, que pourrait-elle bien devenir à ses cotés ? Le bruit du moteur qui s'éloignait déjà lui rappela l'abandon, l'acte qu'elle devait commettre. Peut-être que revenir en arrière lui permettrait de se soustraire à cette dure tâche. L'homme conduisant le véhicule ne reviendrait qu'après avoir la certitude que l'enfant n'était plus ou tout du moins avait disparu, elle devait exécuter l'ordre sinon, que ferait-elle ? Elle ne pouvait subvenir à ses besoins seule, il était nécessaire à sa survie. Alors que la fatalité lui apparaissait, elle laissa un long soupir sortir de sa bouche avant de fermer les yeux à cause de la fatigue qu’elle ressentait. Elle s’endormit devant le parvis de la mairie, quelques minutes, en ayant encore en mémoire le visage de son beau bébé … bientôt étrangère.


" Nulle famille ne vaut un ami bien mieux acquis ! "

Lorsqu’Helen se réveilla, elle put entendre les rires des autres pensionnaires. Il lui suffit de parcourir la pièce du regard pour les voir assises au sol, en train de s’amuser. Cette vision lui arracha un pincement au cœur. Elle était triste. Il faut dire que les autres petites filles ne lui proposaient jamais de se joindre à elle si bien que, depuis quelques temps, l'enfant passait ses heures de libres à jouer autour de l'orphelinat, seule. Elle rêvait d'un jour où l'on viendrait la chercher et où elle pourrait enfin se sentir dans un cercle, aimée. Bien sûr, ici, elle n'était pas plus détestée qu'ailleurs, sauf peut-être par la meneuse du dortoir, qui aimait à l'embêter mais, elle ne pouvait pas non plus prétendre être appréciée pour ce qu'elle était. Pour tout dire, la directrice et les bonnes âmes qui travaillaient dans l'orphelinat, n'en avaient que faire. Elle était comme tout les autres, une bouche à nourrir, un corps à vêtir, une personne à s'occuper et à élever.
Le temps passait à grande vitesse, comme s’il était accéléré. Déjà neuf années qu'Helen se trouvait dans ce lieu, déjà neuf ans qu'elle fut découverte seule, encore bébé. Et puis, il y avait eu ce jour où la petite avait rencontré Caleb. C'était quelques jours auparavant et depuis, chaque jour, ils passaient du temps ensemble. Helen trouvait en lui, le seul ami qu'elle est jamais eu. La seule personne pour qui elle semblait avoir de l'importance. Ils étaient tous deux enfants, à peine plus âgés l'un que l'autre, et bien évidemment, devenir amis était un bien grand mot mais ils se retrouvaient dans l'autre tout comme ils trouvaient en chacun la personne qu'ils n'étaient pas. Il s'étaient à peine vu que déjà, Helen savait qu'ils pourraient être amis et cela ne loupa pas. Comme tous les jours, l'enfant s'habilla; ignorant les railleries de son ennemie et de ses sbires puis descendit l'escalier central à toute vitesse, La dame qui surveillait l'accueil ne l'avait pas aperçu et elle en profita pour se faufiler à l'extérieur. Ils avaient leur heure ! La petite était en retard. Il faut dire aussi qu'elle avait bien plus dormie que prévu. D'ordinaire, les fillettes se trouvaient réveillées par la gouvernante mais le samedi faisait l'exception. Elles avaient le droit de rester plus longtemps dans leur chambre. Un bienfait dont elle se passerait bien maintenant qu'elle avait un but à chaque éveil, un ami à retrouver … sa seule famille.


"L'adolescence est le seul temps où adviendra que pourra !"

La séparation était terrible. La jeune fille pleurait à chaudes larmes. Elle se sentait abandonnée. Bien sûr, Caleb n'y était pour rien. Ses parents décidaient encore pour lui mais maintenant, elle se retrouvait seule, dans ce lieu qu'elle maudissait. Elle le savait, dans quelques minutes, son ennemie de toujours, attirée par des sanglots, viendrait rire de sa tristesse. Helen serait partie bien avant sa venue. Pour le moment, elle s'accordait encore quelques instants. A quinze ans, elle se morfondait volontiers et imaginait son ami, déjà dans son véhicule ... loin d'elle.


"Apprendre qu'une croyance n'est pas vérité absolue, n'était-ce pas détruire un rêve ?"

Le lettre dans les mains, elle rejoignit le salon commun et se laissa choir sur un vieux fauteuil. Le bonheur éclaircissait son visage, même sa chère rivale habituelle ne saurait ternir ce moment. Deux mois sans nouvelles de lui et enfin le courrier lui semblait intéressant ! La jeune fille ouvrit l'enveloppe avec précaution et déplia le papier froissé qui contenait de nombreux caractères. S'installant confortablement, elle prit le temps de lire, ses expressions changeant au gré de sa lecture. Elle finit, dépitée, surprise, amer, triste. Caleb lui écrivait de la prison d'où il ne pourrait sortir avant de nombreuses années. Il avait été condamné pour un acte horrible. Comme beaucoup, il clamait son innocence et Helen le croyait aisément. C'est que qu'elle voulait mais le doute ne pouvait que s'installer.


UC

En cours d'écriture.


_______________


Dernière édition par Helen Cosovic le Jeu 29 Mar 2012 - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Helen Cosovic
† Feelings're intense; Words're rival †
14 janvier 1980 - 20 octobre 2009
JE SUIS : Féminin J'AI : 30
ENTERRÉ LE : 21/07/2011
PROCHES EN DEUILS : 6756
AVATAR : Stana Katic


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: Helen Cosovic Ҩ 1980 - 2009   Jeu 29 Mar 2012 - 15:22


† Mort






" blabla "

uc.


" Evènement marquant : la fusillade "

Cette fusillade au centre commercial marqua Helen plus qu'elle ne l'aurait voulu. Avoir été blessée n'arrangeait pas la peur qui la tiraillait maintenant. Comme tous les blessés, elle fut conduite à l'hôpital. Elle avait refusé de quitter Caleb qui se mourrait mais n'avait finalement pas eu le choix. Après tous les soins possibles, la jeune femme fut autorisée à rentrer chez elle avec ordre de revenir pour des contrôles et de la rééducation. Elle était d'humeur morose, n'avait aucunes nouvelles de Caleb. Alors, lorsqu'elle entendit des infirmiers discuter au sujet d'un cas, qui, fortement blessé, n'avait pas survécu, elle crut discerner Caleb dans leurs propos. Trop émotionnelle, instable, elle rentra vite chez elle. Durant plus d'un mois, personne ne la vit. La jeune femme préférait de loin broyer du noir. La frayeur avait pris place. Elle restait enfermée. Une lettre de démission était même parvenue au supermarché, elle n'avait plus aucune envie de travailler, plus la force aussi. Seule son amie June Donovan la côtoyait encore. Elles avaient vécu quelque chose de terrible. Elles avaient une peur commune. Elles étaient devenues un soutien l'une pour l'autre. C'était un peu comme une thérapie de groupe. Elles réapprenaient à vivre.
Et puis, un jour, durant le deuxième mois, Helen se rappela avoir fait appel à Marine Didelot. La demoiselle était devenue une lueur d'espoir. La brune avait l'espoir que la jeune médium trouve quelque chose, une piste. Il lui faut maintenant la retrouver pour savoir ce qu'il en est et si la demoiselle Didelot sera celle qui lui donnera un nouveau but : se faire connaître auprès d'une mère qui n'a pas voulu d'elle.
En attendant, ses jours et ses nuits se ressemblent tous. Lorsque le soleil s'impose, Helen essaye de sourire, parle beaucoup à June et se motive pour demander à Marine des nouvelles. Lorsque la Lune apparaît, Helen se rend sur la plage durant des heures avec la peur de croiser un nouveau tueur fou ou sort les mouchoirs et tout ce qui pourrait lui enlever la peine d'avoir perdu Caleb.
Un jour peut-être, elle revivrait. Elle irait faire soigner convenablement ce bras qui devenait un poids mort. Elle travaillerait comme avant et se baladerait sans peur mais pour le moment, elle essaye juste de surmonter la peur et la peine.


" blabla "

uc.


" Evènement marquant : le tremblement de terre "

Le bouleversement au Vintage Hotel a amené Helen à reconsidérer sa façon de voir le monde. Les choses ne pouvaient plus être comme avant. Elle avait failli ne pas en réchapper. Le monde et ces maudits médecins en avaient décidé autrement et après plusieurs pertes de contrôle total, ils finirent par la stabiliser. Quand réveillée, on lui avait fait toutes les analyses possibles, on lui avait assurée que tout irait bien, elle n'avait rien dit. Quand on lui avait enfin annoncé qu'elle pouvait quitté cet hôpital de malheur après plus d'un mois dans la même chambre fade et terne, elle n'avait rien dit. Elle commençait juste à réaliser ce qui c'était passé et quels en auraient été les conséquences. Elle aurait voulu partir définitivement en fin de compte mais cela n'avait pas été de court. La jeune femme avait donc décidé de prendre un nouveau tournant. Elle n'avait plus envie de penser à ce que la mort, la vraie, représentait. Tout change, tout disparaît. En peu de temps, trop de choses étaient arrivées, entre la fusillade et le tremblement, elle n'avait senti que la mort et la désolation. Avec cela, elle avait compris une chose, mieux valait prendre chaque jour comme étant le dernier. Elle voulait profiter et ne pas se soucier de ce qui surviendrait après. Elle voulait côtoyer ses amis et rencontrer de nouvelles personnes toujours plus riches et intéressantes. Il lui semblait que plus rien ne pourrait autant la toucher. Elle mettait à présent une distance entre son coeur et le reste. Elle voulait se protéger de ce qu'on pourrait lui infliger. Seuls ses amis, ceux qui demeuraient à ses cotés avant cette catastrophe parvenaient encore à la toucher profondément. A voir June dans cet état de désolation et de perdition la rend toujours aussi triste. Elle voudrait pouvoir lui enlever la moitié de sa peine voire même tout lui prendre mais, tout ce qu'elle peut faire, c'est se montrer présente, dans la mesure où son amie la laisserait entrer dans son coeur et dans sa maison. Elle ne l'abandonnera pas. 
La brune est aussi très enjouée à la vue du beau couple Williams/Thompson, elle ne leur souhaite que du bonheur et se demande bien ce qu'elle avait pu trouver de si désagréable en la personne de Cassie. De loin, très loin, elle finit même par la soutenir dans son entreprise. Cette idée de bar est une bonne chose pour Cassie. Helen espère que la jeune femme parvienne à se faire apprécier dans ce milieu, elle ne lui souhaitait que cela. 
Pour ce qui est de Jade, la jeune femme ne l'a pas vu depuis un petit moment, cela ne pouvait que l'inquiéter. La jeune fille avait perdu beaucoup le jour de cette Saint-Valentin. Elle ne voulait pas la laisser affronter cela seule. Elle irait sans doute la voir. Elle voulait être un soutien et une aide. Quelqu'un sur lequel Jade pouvait se reposer.
En attendant, de son coté, elle continue à vivre comme si rien n'était arrivé, seule une méchante balafre sur son corps lui rappelle qu'elle aurait pu ne pas survivre. Cela ne la fait toutefois pas souffrir, tout juste quelques tiraillements. Il n'en est pas de même pour son bras, celui touché lors de la fusillade. La catastrophe ne fit qu'accentuer la douleur, le rendant totalement inopérant. Il n'est plus qu'un légume pendant au bout de son corps. Elle ne sait plus que faire concernant cela. Elle préfère ne pas y songer et ne tente même pas d'entreprendre un processus de guérison, pour elle, il n'y a plus rien à faire. N'y songeant pas plus, elle préfère passer ses journées au Vintage qui se reconstruit. Elle se sent bien dans ce lieu de travail et y reste assez longtemps. Son temps libre, lui, apparaît comme un moment morne où elle n'a rien à faire. En compensation, elle sort beaucoup. Beaucoup trop peut-être mais elle sort. Elle aime de nouveau voir du monde et observer la vitalité de ces personnes qui animent les bars et autres lieux. Elle ne passe plus un jour sans sortir et devient peu à peu détachée de tous, elle vit sa vie, tant pis pour les autre ! Elle saisit chaque jour et applique ce qu'elle n'a cessé d'entendre durant sa convalescence et son inconscience, deux mois plus tôt, Carpe Diem.


UC



_______________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Helen Cosovic Ҩ 1980 - 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 

Helen Cosovic Ҩ 1980 - 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: † DEMANDES :: † ÉVOLUTION-
TOP PARTENARIAT

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit