Bienvenue Invité dans le Skyline
AFTERLIFE fête ses 1 an !
Venez découvrir les résultats du Gala Award 2012
Inscription pour le topic de groupe ici
Statistique du forum et commentaires des membres après un an d'ouverture ici

Partagez | 
 

 La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Ven 24 Fév 2012 - 11:56

*Une soirée au comptoir pour Ryan. C'était réellement devenu habituel, le monde connaissait à le connaitre dans les environs. Il n'aimait pas trop être connu, cela finissait rarement bien pour lui. Pourtant, il en était là comme plusieurs soirs par semaine. La sobriété était une notion qu'il commençait à réellement oublier. Comment avait-il pu en arriver ici à siroter son dixième verre de la soirée, son centième de la semaine? Il avait fallu qu'il soit détruit. Détruit par la drogue et la culpabilité. Il n'avait jamais réussi à se remettre de son chagrin d'amour, il n'avait jamais pu pardonner sa famille et au moment où le changement s'annonçait, il s'était tué. Mais quel idiot il était. Voilà le film qui passait dans sa tête 24h sur 24, sans espoir d'arrêt.
Il commença à regarder alentour, il aimait l'invisibilité auquel il avait droit, pilier de bar qu'il était. Rarement une personne ne venait lui parler, sa réputation de junkie l'ayant précédé par ici. Il s'amusait donc à imaginer les liens, les disputes que les gens normaux qu'il croisait dans le bar pouvaient avoir. Ce soir, c'était réellement tranquille de ce côté là, malheureusement pour Ryan qui s'ennuyait fermement.
Il se retourna vers le bar au bout de quelques instants et commença à compter le nombre de bouteilles de whisky. Désespérant. Il perdit le fil et arrêta le compte. C'est là qu'il remarqua que le tabouret à côté du sien était occupé. Soit, sa vue lui jouait des tours, soit il était vraiment saoul mais il était persuadé que quelques secondes plus tôt, il était inoccupé. Il leva les yeux vers la personne assez intrépide pour oser s'asseoir ici. Une jeune femme, blonde, plutôt mignonne, là voilà l'intrépide. Il lui lança un regard de curiosité, elle devait être complètement folle pour se diriger à moins d'un mètre du bar mais bon Ryan n'en tint pas rigueur. La jeune femme semblait intriguée par Ryan, le junkie fit semblant de ne pas voir, après tout, il commençait à être habitué aux sales regards que le monde lui lançait. Il décida de briser la glace, histoire de passer le temps.*

Besoin d'un remontant? C'est vrai que vu l'ambiance ce soir, c'est même pas un remontant qu'il faudrait mais toute une barrique..
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Ven 24 Fév 2012 - 13:26

Juliet Lester, tentait tant bien que mal et plutôt mal que bien, d’ingérer le cours qu’elle avait sous les yeux… le syndrome de Stockholm, encore et toujours, à croire qu’elle était vouée à revoir cette horreur encore et encore. C’était pire qu’une malédiction… elle avait déjà suivi ce cours par le passé, un beau jour de Janvier 2009, alors qu’elle était encore vivante… Vivante et saine d’esprit surtout. Etrangement cela ne lui rappelait pas que de bons souvenirs. La journée du 07 janvier 2009 défila à toute vitesse devant ses yeux, à tel point qu’elle en eut le tournis.
Un verre, il lui fallait un verre d’alcool pour enrayer le phénomène qui était en train de se produire. A toute vitesse, elle se releva de sa chaise et rejoignit la cuisine, en moins de temps qu’il n’en fallu pour le dire. Elle attrapa la bouteille de Gin qui traînait, ouverte, sur le plan de travail. Elle bu à même le goulot, sans prendre la peine de se servir un verre. Pitoyable, voilà ce qu’elle était.
Tenant toujours la bouteille à la main, elle se rendit dans le bureau, ou les feuilles griffonnées de son écriture se tenaient toujours, comme une bête à la gueule ouverte, prête à lui sauter dessus pour lui mordre le visage.
Comme pour se protéger de ses démons, elle posa la bouteille de Gin juste à côté d’elle… sait-on jamais, peut-être que l’alcool pourrait lui venir en aide à un moment donné de la soirée.

Sans grande conviction, elle se replongea dans cette leçon qu’elle abhorrait, cela avait le don de la renvoyer à sa propre horreur. Elle regardait sans cesse l’horloge murale située en face d’elle. La concentration n’était plus vraiment son fort… Las, elle décida de remettre ses révisions à plus tard. De toute façon vu le peu de cours qu’elle avait réussi à suivre jusqu’ici, un peu plus ou un peu moins, cela ne changerait certainement pas grand-chose. Jamais elle n’aurait sa quatrième année dans de pareilles conditions. Elle devait vraiment se résoudre à aller consulter et au plus vite.
Pour l’heure, elle se mit en quête de faire quelque chose… mais quoi ? Tout d’abord elle s’installa sur le canapé, tout en mettant en route la télévision. Au bout de deux minutes elle se releva, alla voir à la porte d’entrée, puis tourna en rond dans son loft. Elle revint s’installer devant la télé, ne sachant quoi faire d’autre, puis se coucha sur le canapé puis scruta le plafond, d’un air absent…
Elle avait dû s’assoupir, car lorsqu’elle rouvrit les yeux, l’émission sur le petit écran avait changé du tout au tout. Quelle heure était-il d’ailleurs ? Presque aussitôt, elle se leva, alors qu’elle se dirigeait vers la salle de bain, son ventre cria famine… ne changeant pas ses habitudes, elle avala deux cachets de Tagamet, cela constituerait son repas de la soirée. L’horloge du couloir indiquait 21h… Que pouvait-elle bien faire à cette heure-ci ?
Une idée ne tarda pas à germer dans son esprit tordu… Le Devil’s Tail. Elle y passait la plupart de ses soirées, à part l’alcool coulant à flot, elle ne trouvait guère d’autres avantages à ce bar. Il était le plus souvent bondé de monde et Juliet avait horreur des gens, elle-même ne savait pas trop pourquoi elle continuait de fréquenter cet endroit.

Avant de sortir, elle passa une nouvelle fois par la case salle de bain, histoire de se redonner visage humain, elle s’habilla simplement, un T-shirt datant de mathusalem - à l’effigie d’un groupe qu’elle avait aimé, autrefois… Megadeth (Maintenant elle n’écoutait plus de musique, les voix dans sa tête lui suffisaient amplement) – ainsi qu’un jean ultra délavé et troué par endroits, parfait… Ne manquait plus que les chaussures à talons et elle serait fin prête.
Une fois arrivée au Devil’s Tail, elle s’installa à sa place fétiche, celle juste devant le bar… On était pilier de bar où on ne l’était pas après tout. Pour son plus grand plaisir, il y avait très peu de monde ce soir là. Elle en vint à jeter un regard à la personne qui se tenait à côté d’elle, sans réellement la voir en définitive.
Le barman lui demanda si elle désirait la même chose qu’habituellement, elle répondit par l’affirmative en secouant la tête. En attendant sa consommation, elle jeta un nouveau regard au type qui se trouvait être à côté d’elle. Ne sachant trop pourquoi, elle se dit qu’elle l’avait déjà vu quelque part… Mais où ? Aucune idée. Cela n’avait sans doute pas grande importance.

Visiblement, elle l’avait regardé avec un peu trop d’insistance, car il pris presque aussitôt la parole.
Un remontant ? Sans doute en avait-elle besoin d’un bon… En temps normal, elle n’aimait pas trop qu’on lui adressa la parole ainsi, mais ce que son interlocuteur venait de lui dire était presque amusant. Avec un petit sourire elle lui répondit.

« J’attends le mien, qui ne devrait pas tarder à arriver. » Elle lança un regard alentour. « Il y a peu de monde ce soir, ce qui n’est pas pour me déranger… Une barrique de remontant ? Et bien cela ne doit pas aller fort pour vous, pour qu’une telle idée vous traverse l’esprit. »

Plus elle le regardait et plus quelque chose chez le lui dérangeait. Elle avait de plus en plus cette impression de déjà vu, ce qui la mit quelque peu mal à l’aise. Son allure était plutôt banale, il pouvait correspondre à n’importe quel citoyen moyen du Skyline. Pourquoi avait-elle donc cette impression ? Elle n’aurait su le dire. Ne voulant pas se trahir, elle extirpa de la poche de son jean un paquet de cigarettes. Il fallait qu’elle s’occupe à quelque chose…

« Vous en voulez une ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Ven 24 Fév 2012 - 16:34

*A sa grande surprise, la jeune femme semblait prête à démarrer une conversation. Ryan n'en attendait pas tant. Les gens ici, étant complètement associables d'habitude avec les inconnus. Il ne fit pas attention aux autres personnes trainant ici et là dans le bar, il avait déjà du mal à se concentrer sur son propre verre ce soir. La drogue avait fait tellement de dommages à son cerveau ces derniers temps. Il jeta un oeil vers la jeune femme avant de lui répondre.*

Oh non, c'est la super forme! A cette heure là d'habitude, je suis à mon quinzième verre là, je me contiens à dix, c'une bonne soirée! C'juste que l'ambiance est au point mort ces temps ci. ça ne donne pas très envie de sortir.

*Il était vrai que les horizons avaient été un peu fades ces derniers jours comme si les gens s'enterraient dans leur propre mort. Il ne comprendrait jamais leur philosophie. Après tout, on était déjà morts, la seule chose qui pouvait nous arriver, c'était quelques petits soucis de santé, une petite fatigue du corps tout au plus mais plus de risques de cancer, d'accident lié à l'alcool, alors pourquoi ne pas en profiter? Mais personne ne pensait comme lui. Il faut avouer que rare sont les personnes ayant joué avec leur vie autant que Ryan.
Sa voisine lui proposa une cigarette. Ces derniers temps, il se rabattait facilement là dessus, utilisant peu de drogues. Il essayait de se restreindre, même s'il ne savait pas pourquoi. Il accepta d'un signe de tête. Il sentait toutefois que la jeune femme était gênée de sa présence. Il n'y avait aucune raison apparente mais sans le vouloir, elle lui avait jeté un petit regard inquiet. Ryan se dit qu'il avait rêvé, après tout, il n'était pas des plus sobres.*

Et vous êtes? Une raison pour noyer votre désespoir au Devil's Tail?

*Rien de mieux que de parler de banalités pour ne pas faire durer le silence gênant. Ryan avait beau être un abonné de la solitude, lorsqu'il avait un être humain à ses côtés, le silence le tuait...*
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Dim 26 Fév 2012 - 14:21

Voilà un drôle d'oiseau que la personne assise juste à côté de la jeune Lester. Apparemment, le jeune homme avait lui aussi un léger problème avec la bouteille, cela leur faisait au moins un point commun. L'alcool, quel fléau tout de même. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il était plus que difficile de se défaire de cette addiction. Seule, s'était même carrément impossible. Il s'agissait là d'un véritable cercle vicieux. En effet, l'alcool aidait la jeune femme à oublier ses problèmes quotidiens, ses peurs et ses angoisses, mais la chute n'en était que plus brutale. Une fois qu'elle avait décuvé, ses démons l'assaillaient avec une force de plus en plus terrible... Alors la dose d'alcool augmentait crescendo et la chute était pire, de jour en jour. Comment avait-elle pu tomber aussi bas ? Elle qui avait tout de l'étudiante modèle, promise à une brillante carrière. Pourquoi cela lui était arrivé à elle et pas à une autre ? C'était une question peu intéressante dans le fond, à laquelle elle n'obtiendrait, probablement, jamais de réponse.
Le tout était de ne plus se comporter en victime, mais voilà comment y parvenir ? C'était là bien plus facile à dire qu'à faire. La route était longue avant qu'elle ne soit totalement guérie...
La jeune Américaine posa son regard dans celui de son interlocuteur. Vraiment... ses yeux lui disait quelque chose. Un peu distraite, elle écouta la réponse de ce dernier. Elle haussa un sourcil.

" Alors c'est bien, je ne peux qu'applaudir le fait que vous n’ayez pas autant bu que d'ordinaire. "

Le barman déposa le verre de Gin Tonic avec les deux rondelles de citron vert, devant Juliet, en lui adressant un clin d’œil au passage. Ici, elle était connue comme la fille aux frasques incalculables. Le barman veillait toujours à bien ajouter du citron vert avec la consommation de la cliente, sans doute avait-il peur de se prendre quelque chose en pleine figure s'il venait à oublier ce petit détail. Lester rendit le clin d’œil au type avant de tremper ses lèvres dans la boisson... Ahhh le Gin, son péché mignon. Après une longue gorgée, elle posa la boisson sur le comptoir puis se concentra à nouveau sur le brunet, toujours assis à ses côtés.
D'un air intrigué, elle demanda.

" Si l'ambiance est au plus bas, pourquoi s'acharner à venir ici ? Ne seriez-vous pas mieux dans un autre endroit ? Vous évoquiez à l'instant, le fait d'avoir peu envie de sortir de chez vous... Pourquoi allez à l'encontre de cela ? "

Les gens l'étonneraient toujours décidément. Pourquoi faire quelque chose dont on avait pas franchement envie ? Elle avouait avoir du mal à comprendre l'être humain parfois. Le fait de ne pas aimer son prochain, ne devait certainement pas l'aider à comprendre quoi que ce soit. Depuis son agression, elle nourrissait une certaine aversion envers la race humaine. Toutefois, ce soir, elle prenait sur elle, feintant d'être "normale" et d'aimer au passage faire la conversation avec de parfaits inconnus.
La question suivante de l'interlocuteur ne fit qu'accentuer son malaise. Une raison particulière ? Non pas vraiment, tout était un prétexte à venir boire de toute façon pour la jeune femme. Mais cela n'était sans aucun doute pas une réponse recevable. Pour gagner du temps, elle alluma sa cigarette, puis tira une longue bouffée, réfléchissant à ce qu'elle allait bien pouvoir avancer. Recrachant la fumée en volutes, elle repris au bout de quelques instants la parole.

" Juliet... et vous ? La raison que j'ai envie d'invoquer ce soir est... la vie tout simplement. "

A la fin de sa phrase, elle se saisit de son verre et vida son contenu d'un seul trait. D'un geste de la tête, elle intima au serveur d'envoyer la même chose. N'osant plus regarder le brunet dans les yeux, elle lui retourna sa question, tout en regardant ses oreilles, histoire de lui donner l'impression qu'elle le regardait en face.

" Et la votre de raison ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Mar 28 Fév 2012 - 17:20

*Ryan sourit à la jeune femme. Elle ne semblait pas toute rose elle non plus, cela leur faisait un point commun après tout. Mais lui même n'avait aucune idée de la raison de sa présence ici, ni même de la raison pour laquelle il était en train de boire, il n'appréciait pas beaucoup l'alcool. Il agissait sans réfléchir ces jours ci! Il faisait les choses machinalement: aller au boulot, se lever, manger, se droguer... Tout ça était devenu une routine, quelque chose d'absolument normal ce qui ne devait pas être le cas et le jeune homme le savait que trop bien!*

Comme vous dites, oui. La sobriété, c'est bien plus intéressant, je commence à m'y mettre. Vaut mieux tard que jamais!

*L'alcool n'était absolument pas un problème pour Ryan. Il n'avait qu'à claquer des doigts et il ne boirait plus aucune goutte d'alcool, pourquoi le faisait il alors? ça c'était un autre problème! Les démons de Ryan étaient bien plus ancrés en lui qu'il ne l'aurait souhaité, 8 ans en leur compagnie, forcément, ça rapprochait.*

A ce que je vois, vous êtes philosophe. C'est une bonne question je dois dire. Je ne suis même pas en mesure de répondre: entre être seul dans le silence à déprimer et être entouré de gens en train de s'amuser, vous choisissez quoi? J'aime avoir une ambiance plus chaleureuse autour de moi.

*Ces derniers temps, la solitude lui pesait. Il commençait à détester le silence et dès qu'un instant de silence s'installait, il explosait. C'était peu glorieux mais il préférait de ce fait vivre dans les bars, au moins, le silence ne viendrait pas le chercher ici.*

Ryan. Enchanté, cher Juliet. La vie? Ouah, j'ai plus l'habitude de ce mot mais vous avez raison, elle est pas toujours sympa. Ma raison? La mort.

*Ryan se tourna vers la jeune femme et lui sourit. Apparemment, elle aussi avaient de sacrés démons à chasser...*
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Jeu 1 Mar 2012 - 12:45

La sobriété … tient, quel était donc ce mot étrange, rappelant bien un vague souvenir à l'étudiante en psychologie... mais impossible de mettre une signification là dessus. Cela faisait déjà deux ans qu'elle était morte et elle était incapable de se défaire de ses vieux démons. Même ici-bas, elle continuait toujours autant à boire. Enfin, à vrai dire, peut-être pas autant que lorsqu'elle était encore vivante. Elle avait depuis, bien conscience de ses propres limites, jamais plus elle ne boirait jusqu'à risquer le coma éthylique, une fois pas deux. Cela lui avait au moins servi de leçon.
L'alcool lui permettait de panser ses plaies, béantes. C'était là son seul remède, son aspirine de l'âme. Parfaitement consciente que cela n'arrangeait en rien son cas, ni les conséquences de sa maladie, elle s'évertuait tout de même à plonger dans l'alcool, jour après jour. Elle avait le curieux espoir, de se réveiller un jour et de ne plus penser à son agression, à Aubéron, à... Aubéron ? Lorsqu'il se rappela à son bon souvenir, elle ne put s'empêcher de grimacer. Elle repensa alors et sans trop savoir pourquoi, à ce coton bourré de chloroforme, s'abattant sur son nez. Puis les nappes de brouillard.
Son regard se posa alors sur son voisin d'infortune. Toujours persuadée de l'avoir à un moment donné ou l'autre de sa vie, croisé quelque part, elle lui répondit avec un pauvre sourire.

« En effet, mieux vaut tard que jamais. Je crois que je devrais en prendre de la graine. »

La remarque du brunet lui arracha un sourire, cela lui conféra sans aucun doute un air un peu niais. Philosophe, elle ? Si, il savait. Les vapeurs restantes d'alcool de la veille, lui avait probablement fait énoncer cette question, sans queue ni tête. Elle ne se rappelait d'ailleurs plus très bien ce qu'elle venait d'avancer. Depuis quelques temps, la concentration était passé au second plan, ce qui était plus qu'handicapant, voire alarmant. Pourtant, elle n'avait toujours pas pris la peine de prendre rendez-vous chez le médecin, pour le traitement de sa maladie. Qu'attendait-elle ? Le déluge ? Probablement. Ou bien que quelqu'un la prenne par la main et l'emmène de force consulter. Parfois, bien que cela soit de plus en plus rare, elle avait des accès de lucidité. Cela avait dû être le cas au moment où elle avait demandé au jeune homme pourquoi il venait ici alors que l'ambiance était au ras des pâquerettes.
Avant de reprendre la parole, elle fit un geste de la main, signifiant, laissez tombé, puis elle engloutit son deuxième verre d'un trait.

« Ça ne fait rien, oubliez cette question... Il est vrai que le choix est vite vu. J'aurai aussi choisi la même option que vous. L'ambiance est chaleureuse ici, vu le nombre de pochtrons qu'on retrouve. »

Sans que Juliet ait à demander quoi que ce soit, le barman posa une nouvelle consommation devant elle. Là c'était sur qu'elle allait être grillée et cataloguée de pochtronne elle aussi. Alors, elle ne toucha pas à son verre, du moins pas pour le moment.
Le jeune homme venait de se présenter sous le prénom de Ryan et semblait étonné par l'emploi du mot « vie ». Il est vrai que c'était un mot somme toute parasite à Skyline. La vie, la mort ; après tout c'était plus ou moins similaire dans cet endroit.
Assurément, la vie ou bien la mort ici bas n'était pas franchement ce que l'on voulait bien croire.

« Enchantée Ryan. La mort n'est guère plus sympathique que la vie à bien y réfléchir. Pas facile de repartir de zéro ici-bas... Surtout quand on traîne le poids des chaînes de nos vieux fantômes ! »

Pourquoi venait-elle de dire une pareille idiotie ? Était-ce pour Ryan ou pour elle-même que cette réflexion ? Elle rendit son sourire au jeune homme, bien que celui-ci la déstabilisa quelque peu. De but en blanc et sautant presque du coq à l'âne, elle demanda :

« Est-ce que nous nous sommes déjà croisés quelque part ?  Vous me dites vaguement quelque chose.»

Ni une ni deux, elle attrapa son verre, puis s'abandonna à la contemplation des glaçons flottant à sa surface, sans oser toutefois toucher au liquide alcoolisé. Il devait être à peu près le seul humain sur terre à la mettre aussi peu à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Sam 3 Mar 2012 - 19:35

*La déprime de Ryan se faisait ressentir. l'alcool n'arrangeait rien c'est sûr et bizarrement Juliet semblait être dans la même impasse que lui, aussi tentée par son verre. Les raisons devaient sûrement être différentes mais le résultat était le même. Ryan avait des regrets, après tout, la vie lui tendait les bras, une renaissance sans Eileen et il avait choisi une autre voie, la mauvaise et il s'était retrouvé ici, sans but et sans alliés. Il avait laissé le peu de choses qui lui restaient derrière lui et il allait devoir vivre le reste de sa mort avec ce poids s'il n'arrivait pas à se pardonner. Pour le moment, il comptait bien profiter de ces multiples gueules de bois qui s'offraient à lui, tout comme la jeune femme sur le tabouret d'à côté.*

Ne soyons pas moroses! Après tout, nous sommes au Skyline avec un bon verre dans la main et on a toute la mort devant nous.

*Il leva son verre à cette annonce, l'humeur n'y était pas. Mais il fallait bien conserver une apparence, surtout dans un bar comme celui-ci. Les rumeurs allaient bon train. Il constata que le regard de la jeune femme se faisait interrogateur depuis déjà quelques minutes comme si elle cherchait des réponses sur son visage. Ryan ne savait pas si l'alcool lui donnait cette impression ou si elle était vraiment passionnée par ses traits.*

Je ne crois pas. En tout cas, dans mes vagues souvenirs, je ne me rappelle pas vous avoir croisé. Peut être au skyline... Non, vraiment, je ne vois pas.

*La jeune femme semblait perturber. Ryan ne comprenait pas vraiment pourquoi. Parfois, les gens pouvaient être sacrément étranges. Juliet était clairement de ceux là. Elle était stressée et regardait le fond de son verre dans l’espoir que celui ci le sauve.
Ryan commençait à changer d'avis, venir ici n'avait pas été une super idée finalement...*
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Lun 5 Mar 2012 - 18:14

Ne pas être morose, si seulement cela était possible, Juliet ne se serait alors pas trouvé au Devil's Tail, à faire la conversation à un jeune homme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Enfin pas sûr qu'il lui soit totalement étranger en définitive. Ses yeux... ses yeux, elle en mettrait sa main à couper qu'elle les avaient déjà vus quelque part, mais où ? Impossible de se souvenir.
Le jeune homme parlait, mais elle ne saisissait plus vraiment ce qu'il disait. Elle venait totalement de décrocher de la conversation. Elle lui jeta un regard hébété. Elle reposa sur le comptoir le verre qu'elle tenait entre les mains. Quel était donc le sujet en cours ? Elle tenta tant bien que mal de se concentrer, mais s'était peine perdue. Elle ne saisissait plus un traître mot qui pouvait bien sortir de la bouche de son interlocuteur. Lentement, mais sûrement, elle perdait pied. Le mieux était sans doute de sortir afin d'éviter le pire. Mais arriverait-elle à se lever et à trouver la sortie ? Assurément, non ! Elle était comme scotchée sur place.
Peut-être que cela allait passer... belle utopie que cette idée qui venait de lui traverser l'esprit. Le barman, non loin de là, agita une bouteille, certainement dans le but de réaliser un cocktail. Le bruit du liquide frappant contre les parois en verre de la bouteille, rappela un très mauvais souvenir à la jeune femme. Ce même bruit qu'elle avait entendu, juste avant de s'endormir, totalement anesthésiée. Elle sombra totalement. Les murs se retournèrent sur eux-mêmes, laissant place à un tout autre décor. Les hallucinations revenaient au grand galop.
Soudainement, elle se retrouva projetée dans une rue, des voitures étaient garées de chaque côté du trottoir, elle cherchait la sienne... Puis elle se rendit compte que le pneu arrière gauche de son véhicule était crevé. Un jeune homme déboula de nul part, lui proposant son aide, chose qu'elle refusa... Ses yeux... elle savait maintenant où est-ce qu'elle les avaient vus. Le tueur de Portland.
A présent, elle était enfermée dans ce réduit sordide, sans la moindre issue... pas de porte, pas de fenêtre... un système de chaîne avec une polie pendait du plafond... Les ténèbres s'emparèrent d'elle. Une douleur lui vrilla la nuque. Elle était de nouveau au Devil's Tail. Elle retint un hurlement en apercevant l'homme qui était assis juste à côté d'elle. Elle eu un vif mouvement de recul et manqua de tomber à la renverse de son tabouret. Que faisait-il là ? Comment avait-il pu la retrouver ?
Il était en train de dire qu'il ne l'avait jamais vu auparavant. Sale menteur dit alors la voix, qui s'éleva soudainement, d'outre tombe. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'était pas intervenue. La totale, la voix ainsi que les hallucinations paranoïaques, que demander de plus ? Une crise d'ochlophobie pour couronner le tout, et la boucle serait bouclée.
Tant qu'elle restait dans l'enceinte du bar, elle ne risquait pas grand chose. D'un ton perfide elle dit alors, tout en le pointant rageusement du doigt. 

« Ne mentez pas... Nous savons très bien tous les deux, que nous nous sommes déjà rencontrés. Ce n'était pas franchement une bonne expérience pour moi. Je vous conseille de vous éloigner de moi et au plus vite, avant que je n'appelle la police... Espèce de malade mental. »

Elle se retrouvait confronté à son pire cauchemar, son agresseur, celui qui hantait ses nuits depuis plusieurs années... enfin en apparence il lui ressemblait... un peu. Mais ce n'était absolument pas lui en vérité. Le délire paranoïaque continuait sans qu'elle n'en ai conscience. Jusqu'où cela allait-il la mener ?


[HJ : J'espère que ça reste compréhensible... si ça ne va pas je changerais ma réponse. Je ne savais pas trop comment amener Juliet à une crise de paranoïa hallucinatoire, au final ça rend ça... J'espère que ça ne t'handicaperas pas trop dans ta future réponse Neutral ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Mer 7 Mar 2012 - 17:27

A la suite de sa réponse, Ryan constata que la jeune femme commençait à s'agiter sans raison. Il ne semblait pas avoir dit de bêtises pour une fois, il était d'ailleurs relativement sobre et n'avait pas touché ni même regardé plus que ça Juliet. Maintenant, elle commençait à délirer, elle regardait partout autour d'elle à la recherche d'une issue. Ryan ne savait absolument pas comment régir, il fallait croire que l'alcool, ce n'était absolument pas son truc à cette jeune femme.
D'un coup, elle arrêta de gigoter et Ryan l'observa. Elle avait désormais le regard vide, elle était ailleurs, dans ses souvenirs sûrement. Le jeune homme espérait que sa crise était terminée, il n'avait aucunement envie que tout ça ruine sa soirée de déprime. Ryan profita du moment de calmer pour lui aussi replonger dans ses souvenirs.Il repensa à sa jour où tout avait basculé, cette ultime soirée, la raison pour laquelle huit ans après, il continuait à vivre au delà de ses limites. Ce jour là, il avait appelé Eileen pour lui dire qu'il tirait un trait, elle n’avait pas répondu. Il avait jeté tous ses souvenirs dans l'espoir qu'elle disparaitrait de sa tête. Il avait brûlé les photos de lui & son père. Il tirait un trait sur son ancienne vie. Mais malheureusement, le soir même, ses résolutions n'avaient pas tenu; "pour une ultime déconnade" comme il l'avait dit à ses amis junkies de l'époque. Et il s'était retrouvé ici sans plus aucune raison de continuer à arpenter le Skyline. Le regret pouvait vous faire faire des choses terribles.
Juliet commençait à revenir à elle puis d'un coup, elle l'agressa. Ryan tombait des nues. Elle l'accusait d'il ne savait quoi. Ryan s'écarta.*

Juliet, je m'appelle Ryan et on ne s'est jamais rencontrés avant ce soir, je vous le jure.

*Mais la jeune femme n'était plus là...*
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Jeu 8 Mar 2012 - 15:44

Comment Aubéron - le jeune homme qui l'avait tout d'abord traquée via la trame d'internet, puis agressée, et ensuite séquestrée dans le but de la torturée avant de l'abattre – avait-il fait pour la retrouver ici même à Skyline ? Bien entendu elle avait toujours su qu'il y avait un risque qu'elle retombe sur lui un beau jour, car il avait été abattu sous ses yeux par un policier. Indéniablement il était donc arrivé bien avant elle au Skyline. Pourtant, elle avait espéré de tout son être que le jour où elle serait amené à le recroiser n'arriverait pas de sitôt... Manque de chance, ce jour venait d'arriver. Comment réagir à présent ? Que faire ? Lui lancer son verre à moitié plein en pleine face ? Hurler à la cantonade qu'il était certainement le plus dangereux psychopathe qu'est pu porter Portland en son sein, lorsqu'il était encore vivant. Non, ce n'était pas la meilleure attitude à avoir. De toute façon, personne ne ferait attention à elle. A force de crier au loup, les habitués des lieux avaient fini par ne plus lui prêter la moindre attention, bien trop coutumiers de ses écarts et ses scènes en tout genre.

Devait-elle quitter au plus vite les lieux et se mettre à courir à toute jambe pour rejoindre son domicile ? En serait-elle seulement capable ? Elle n'était pas saoule, mais son état psychique était plus qu'altéré. Tiendrait-elle encore sur ses jambes si jamais elle trouvait la force de se lever ? Pour en avoir le cœur net, elle tenta un mouvement vers l'avant, repoussant au passage son tabouret du pied. Mauvaise idée, très mauvaise idée. Le tabouret chancela et elle eut tôt fait de se retrouver ni plus ni moins, sur les genoux de... son agresseur. Alors elle hurla, n'entendant plus ce que ce dernier lui disait. Il lui jurait pourtant ne jamais l'avoir rencontré auparavant, tentant tant bien que mal de la raisonner. Mais la raison l'avait quittée. Emportant avec elle le peu de lucidité qui lui restait encore. Prestement, elle bondit comme elle le pu, pour se dégager de l'endroit où elle se trouvait, bien que personne ne l'ai forcé à atterrir là. Avec toutes les peines du monde, elle réussit à se remettre debout et à tenir sur ses jambes, tout en se cramponnant à ce qu'elle pensait être un mur, mais qui en fait n'était ni plus ni moins que le comptoir du bar. Totalement déroutée, l'angoisse la gagnait de plus en plus.

« Allez vous-en... laissez moi tranquille... Qu'est-ce que vous voulez à la fin ? Finir votre œuvre macabre c'est ça ? »

Alors que les larmes se mettaient à couler à flot sur ses joues, l'hallucination se dissipa petit à petit. Elle remarqua qu'elle se tenait de toutes ses forces au bar du Devil's et qu'elle était aux côtés du jeune homme rencontré un peu plus tôt lors de la soirée. Plus que jamais, elle eu conscience de sa maladie. Personne ne faisait attention à elle, mais ce pauvre jeune homme, qu'allait-il penser ? Maintenant revenue à elle, s'en était trop. Elle ne pouvait plus rester ici, elle abandonna son verre là où elle l'avait laissé avant sa crise de paranoïa, puis tourna les talons, se dirigeant sans un regard pour Ryan vers la sortie. Il fallait qu'elle s’aère un peu. D'un geste nerveux, elle alluma une cigarette.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Ven 9 Mar 2012 - 16:59

*La jeune femme ne tenait plus, elle délirait vraiment. Ses réactions étaient complètement incohérentes, elle penchait d'un côté puis de l'autre, se tenait plus ou moins au bar et murmurait des paroles sans aucun sens pour Ryan. Il ne bougeait pas, ne savait pas quoi faire pour arranger ça, toucher la jeune femme ne semblait pas être une bonne idée du tout. Personne dans le bar ne semblait alerté par l'évènement, comme si la réaction de Juliet était normale.
Tout d'un coup, elle bascula et tomba sur lui, il n'eut pas le temps de réagir, qu'elle s'était déjà relevée en lui assenant qu'il était le coupable d'une oeuvre macabre sur sa personne. Ryan baignait dans l'incompréhension totale, incapable de bouger ou de sortir un son de sa bouche. Elle tourna les talons rapidement pour se diriger vers la sortie. La suivre ou non? Ryan se posa la question une demi seconde, il devait comprendre. Il alla donc dans la direction de la sotie, une cigarette de sa poche, cela le détendrait peut être. Il l'alluma et aperçut Juliet sur sa droite, à côté des portes, camouflée. Il s'approcha tout doucement.*

Je ne vous veux aucun mal, Juliet... Je peux savoir ce qui se passe? Je n'ai jamais levé la main sur vous si c'est ce que vous pensez, je n'oserai jamais...

*Elle fumait également et essuya des larmes qui coulaient sur son visage. Elle n'osait pas regarder dans la direction du jeune homme: était ce de la honte ou de la frayeur? Ryan ne savait plus où il en était en tout cas, c'était bien la première fois qu'on le confondait avec un criminel...*
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Dim 11 Mar 2012 - 20:04

Juliet prit une bouffée de sa cigarette et recracha une volute de fumée bleue, qui engourdie par le froid de la nuit, mit une éternité à se dissiper. Elle tourna la tête, pour regarder l'intérieur du bar au travers de la vitre de la devanture.... D'un geste rageur de sa main libre, elle essuya les quelques larmes qui continuaient à rouler sur ses joues noircies, par son mascara qui avait coulé. Elle laissa la nicotine faire son œuvre, s'insinuant dans le moindre recoins de ses bronches. Cela l'apaisa, mais pour combien de temps ? Elle n'aurait su le dire. Il faisait froid, elle tira sur son T-shirt pour tenter de se couvrir un peu plus. Chose parfaitement impossible vu le peu de tissus qui lui recouvrait les bras. Ryan apparu alors dans son champ de vision. Il tenta de la rassurer à sa manière. Pourquoi avait-il fallu qu'une crise d'hallucinations la prenne à ce moment là, au beau milieu du Devil's Tail ? Cela n'aurait pas pu attendre encore un peu, qu'elle soit rentré par exemple. Non, cela aurait été trop beau. Il voulait maintenant savoir ce qui ne tournait pas rond chez la demoiselle. Morte de honte, la blondinette n'osait même plus le regarder en face. Que lui répondre ? La vérité ou bien un beau mensonge bien ficelé ? Elle se tâta quelques instants avant d'opter pour la première solution. De toute façon, tout ce qu'elle pourrait dire à présent ne ferait qu’aggraver son cas, autant arrêter là les frais. Elle ne savait par quel bout commencer. Elle aspira une longue bouffée de sa cigarette avant de se lancer dans le grand bain. Elle planta alors ses yeux verts dans ceux du jeune homme.

« Je... je suis vraiment navrée pour ce que j'ai pu dire ou faire à l'instant... J'ai dû être perturbée par un détail, ou quelque chose qui m'a rappelé quelqu'un, dont je n'ai pas franchement envie de me rappeler. »

Alors qu'il avoua qu'il n'avait jamais levé la main sur elle et ne le ferait jamais, elle se contenta de hocher la tête en signe d’acquiescement. Le cerveau de l'étudiante était vraiment en piteux état, il lui jouait parfois de drôles de tours, comme ce soir. Elle éprouva alors le besoin de se justifier. 

« Je ne suis pas folle... j'ai juste vécu quelque chose qui m'a profondément affecté psychologiquement, lorsque j'étais encore vivante et cela me poursuit encore aujourd'hui. Depuis, j'ai de temps à autre des hallucinations. » Elle ajouta plus pour elle-même que pour son interlocuteur, tout en baissant la tête, regardant ses chaussures. « Je devrais aller consulter un médecin. » Elle releva la tête. « Je ne voulais pas vous faire peur. Vous pouvez retourner à l'intérieur maintenant, je ne veux pas vous importuner plus longtemps. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Mar 13 Mar 2012 - 18:52

*Ryan fut surpris, Juliet était redevenue normale, enfin, elle avait terminé son épisode en tout cas. Il ne saisissait pas encore tout à fait ce qui gênait la jeune femme dans son comportement. Après tout, il ne savait pas ce qu'elle avait pu vivre de traumatisant. Elle semblait tout de même encore perturbée et même embarrassée. Il était évident qu'agresser un étranger dans un bar ne devait pas être réellement une partie de plaisir. Ryan se prit de pitié pour Juliet: après tout, chacun luttait contre ses démons à sa façon même s'il fallait avouer que la méthode de la jeune femme était bien plus difficile moralement.*

Je suis désolé d'être le responsable de votre crise. Je ne savais pas que je pouvais avoir cet effet.

*Ryan était sincèrement désolé, il ne s'était jamais posé la question qu'aborder un étranger n'était pas toujours approprié mais les soirées alcoolisées apportent leur lot de surprises. Il ne savait pas où se mettre, il restait debout sans bouger devant Juliet qui tentait d'essuyer ses larmes. Ce qu'elle avait vécu devait être vraiment dur pour que son cerveau se protège de cette manière.*

Vous ne m'importunez pas, je peux comprendre que vous ayez vécu des choses difficiles et j'aimerai comprendre ce qu'il vous arrive. Après tout, si nous sommes amenés à nous revoir, il vaudrait mieux que je puisse éviter le scandale...

*Le Skyline n'était pas si grand et une autre rencontre avec Juliet était bien probable d'autant plus que tous les deux semblaient avoir un problème avec les endroits nocturnes. Ryan ne voulait pas faire plus de mal à la jeune femme qu'il en avait déjà fait mais il était vrai qu'il était curieux...*
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Mer 14 Mar 2012 - 16:29

Ryan semblait réellement ennuyé d'avoir pu être la cause d'une telle crise. Enfin il n'était guère responsable, du sale tour que venait de jouer le pauvre cerveau de Juliet. Les crises d'hallucinations semblaient s'être calmées depuis quelques temps pourtant. Cela faisait bien deux ans que cela ne lui était plus arrivé, la dernière en date était celle qui avait causé sa perte, la menant droit au coma éthylique. Drôle de souvenir.
La jeune Américaine termina sa cigarette et jeta son mégot loin devant elle, alors elle croisa les bras, peut-être était-ce là une manière quelconque de se protéger de ce drôle d'individu. Tout en gardant les bras croisés sur son ventre, elle haussa en même temps les épaules, indiquant ainsi que ce n'était pas si grave que ça après tout.

« Vous n'avez pas à être désolé, vous n'y êtes pour rien après tout. C'est juste moi qui suis... je ne sais pas... Je m'excuse pour le tord que j'ai pu vous causer. Vous vouliez certainement passer une soirée en étant tranquille, et pas vous retrouver confronté à une cinglée dans mon genre. »

Elle osait enfin utiliser ce genre de mots pour parler d'elle-même. Étrangement, il ne semblait pas pressé de rejoindre l'intérieur confortable du bar, préférant de loin se geler avec elle à l'extérieur, tout ça dans le but d'en apprendre plus sur ce qui l'avait poussé à réagir de la sorte. Curiosité mal placée ou intérêt réel ? L'étudiante en psychologie scruta le visage du jeune homme, pour tenter de déceler ses intentions. Contre toute attente, il semblait être sincère. Vraiment bizarre ce type pensa-t-elle. Comment pouvait-elle parler, de ce qui lui était arrivé à un parfait inconnu, par où commencer ? Un instant, elle chercha quoi dire, elle chercha ses mots.

« Je... Lorsque j'étais encore vivante, j'ai été la cible d'un détraqué. Je l'ai rencontré sur le net, pour moi c'était une simple discussion au travers de claviers et d'écrans. Pour lui c'était autre chose. Il a réussi à me repérer je ne sais pas trop comment, sûrement avec mon adresse IP... Il a dû me suivre pendant un certain temps, et un soir alors que je sortais de chez une amie, il a frappé... Il m'a endormi en m'abattant un coton bourré de chloroforme sur le nez... et... et il m'a séquestré dans une espèce de cave. »


Le regard de la blondinette se perdit dans le vague. Elle se rappela alors les ténèbres qui s'étaient emparés d'elle, alors qu'elle entendait la trappe du plafond coulisser, et cette voix... dangereuse et sadique qui s'élevait de nul part. Un frisson lui parcouru l'échine. De nouveau elle reporta son attention sur Ryan.

« Ce type était recherché depuis pas mal de temps par la police de Portland. Une chance si on peux dire. Alors qu'il me... voulait me couper... ce n'est pas important... un flic est arrivé dans l’entrepôt où il avait élu domicile et l'a abattu devant mes yeux. » Elle fit une drôle de moue avant d’enchaîner rapidement, comme si elle voulait se laisser le moins de temps possible pour repenser à cet épisode traumatisant de ce cinglé brandissant une scie, prêt à lui découper les avants bras, alors qu'elle gisait à moitié consciente à même le sol, les bras coincés dans des sortes d'étaux fabriqués artisanalement. « Depuis, j'ai un peu perdu les pédales je crois... » Elle s'abstint de révéler que pour tenter d'oublier ses problèmes elle s'était mise à boire plus que de raison. Elle passa aussi sous silence sa maladie mentale, bien que le jeune homme en ait eu un bref aperçu. « Ce qui m'a frappé, je dois l'avouer, ce sont vos yeux. Vous avez la même expression que lui, qui danse dans votre regard... Comme si vous cherchiez à cacher quelque chose. En fait vous tentez de montrer ou bien d'adopter un certaine expression faciale, un certain détachement, mais vos yeux vous trahissent... »

Elle se tut, de peur qu'il ne prenne mal le fait de se faire analyser sous cet angle. Les larmes ne coulaient plus sur son visage. Peut-être venait-elle de toucher la corde sensible chez son interlocuteur... Pourtant, elle ne chercha pas à en savoir plus, elle ne voulait pas se montrer telle une intruse, franchissant le sol de l'entrée d'une maison dans laquelle on ne l'aurait pas invitée.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Mar 20 Mar 2012 - 14:50

*Juliet semblait vulnérable. les épreuves qu'elle avait vécus l'avaient certes endurci. Mais la crise de tout à l'heure avait éraflé clairement la carapace. Ryan ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine haine envers le responsable des tords de la jeune femme. Il était clair qu'elle avait des problèmes pour dissocier la réalité maintenant et il y avait fort à parier que tant que ce problème ne serait pas réglé, Ryan serait la victime de son courroux.*

Oh vous savez, je pense qu'on est tous plus ou moins cinglés. Puis votre cerveau doit avoir une bonne raison d'agir ainsi. Le mien dysfonctionne mais sans raison alors..

*Il tenta de sourire à la jeune femme mais elle semblait extrêmement préoccupée comme si elle hésitait à se confier de peur qu'il ne l'agresse. Malgré que son épisode semblait terminer, son cerveau n'était pas totalement rassuré.
Mais elle finit par lui raconter un bout de son histoire. Ryan était très peiné d'apprendre qu'elle avait subi une épreuve aussi traumatisante, il n'osait imaginer ce que cela avait dû être. Après cela, il ne lui en voulait pas de l’avoir confondu avec un taré.*

Je suis vraiment désolé de ce qui vous est arrivé...

*Ryan n'avait même pas les mots. De toute manière, rien de ce qu'il pouvait dire ne pourrait changer les choses. Juliet serait toujours dérangée par ce passage de sa vie et les mots ne suffisent pas à arranger ce genre de problèmes.
Elle tenta donc de lui expliquer ce qui le rapprochait du coupable. Il fut surpris d'apprendre qu'il avait en quelque sorte le même regard, un peu fuyant. Il changea de position, toujours étonné, puis répondit*

Si seulement je savais ce que je cache... Mais peut être que oui, j'essaye de me la jouer cool mais en aucun cas, je vous assure, je n'agresse les jeunes femmes...
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Jeu 22 Mar 2012 - 14:18

Tous plus ou moins cinglés, en effet, du génie à la folie il n'y a qu'un pas dit-on. Une mince barrière aussi fine qu'une feuille de cigarette sert à délimiter, la raison de la démence. Personne n'est à l'abri de se retrouver un jour où l'autre, par un beau matin d'hiver, de l'autre côté du miroir. C'est sans doute cela même qui est arrivé à Juliet. Sans crier gare, les hallucinations se sont installées, petit à petit, puis se sont amplifiées. Jusqu'à atteindre un point tel qu'elle n'avait trouvé d'autre solution, à l'époque, que de boire pour oublier. Oublier ses démons, oublier cette paranoïa latente et tapie dans l'ombre. Oublier, jusqu'à atteindre l'abandon de soi. Voilà ce que recherchait dans l'alcool l'étudiante en psychologie. Elle n'était en rien excusable, mais pour sa défense, après l'agression elle s'était retrouvée seule face à sa hantise, face à ses problèmes, sans personne pour l'aider. Ses propres parents alors en vadrouille aux quatre coins du pays, lui avait gentiment fait comprendre qu'en tant qu'étudiante en psychologie, qui plus est en troisième année, elle saurait faire face à tout ça, seule. La belle affaire, qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre parfois. Mieux valait être sourd que d'entendre cela probablement.
La remarque de Ryan réussi à arracher un demi-sourire à la jeune femme.

« C'est censé me rassurer c'est ça ? Je vais tenter de me persuader qu'il existe pire cas que moi alors. Merci de vouloir me faire prendre conscience de cette réalité. »

Ce qui lui était arrivé semblait être tiré tout droit d'un mauvais thriller, écrit par n'importe quel auteur à la mode, en recherche d'argent facile. Malheureusement, il fallait croire que la réalité avait surpassé la fiction ce jour-là. Il faut de tout pour faire un monde dit-on, même de dangereux tueurs en série. Avant cet incident, la jeune femme était du genre à penser que cela n'arrive qu'aux autres, mais elle se fourvoyait. Cela n'arrive pas qu'aux autres, la preuve elle avait été la cible d'un détraqué. Elle se demandait encore ce qui avait pu provoquer cette réaction chez son agresseur. Quel genre de fantasme avait bien pu s'emparer de lui ? Pourquoi elle, pourquoi pas une autre ? De quelle manière avait-il arrêté son choix sur elle ? Mieux valait probablement ne pas le savoir. Elle n'avait rien demandé à personne, se contentant de vivre à l'époque sa petite vie paisible d'étudiante. Étudiante bien sous tous rapports, ce qui était loin d'être le cas aujourd'hui.

Avant cet épisode traumatisant, elle était pleine de vie, sérieuse, ne commettant jamais le moindre excès, travaillant d'arrache-pied pour décrocher son diplôme en psychologie. Tout ça était trop injuste. A présent à quoi ressemblait-elle ? A une espèce de loque humaine, bien trop imbibée d'alcool pour pouvoir tenir, la plupart du temps, des conversations censées. Depuis son agression, elle en voulait à la terre entière, nourrissant une certaine aversion pour l'Homme. Elle vomissait sur l'être humain et sur son besoin de tout contrôler, de tout régenter. Ce besoin constant de faire le mal autour de lui. Cela la répugnait au plus haut point. Face à la pitié de Ryan, elle ne su quoi dire, elle se contenta alors de hausser les épaules, comme pour dire « ce n'est pas si grave que ça dans le fond, laissez tombé... ». Sans doute voulait-elle s'en persuader elle-même, que tout ça n'était pas aussi sérieux qu'il n'y paraissait, que ce n'était même qu'un mauvais rêve et qu'elle allait se réveiller d'ici peu. Mais rien de tout ça n'allait se produire, elle n'en avait que trop conscience.
Elle voulait croire Ryan. Elle voulait vraiment le croire quant au fait qu'il n'avait pas pour habitude d'agresser des jeunes femmes, mais au fond d'elle-même, quelque chose lui disait de ne pas l'écouter. La voix sans doute qui revenait à la charge. Elle essaya de se concentrer sur autre chose, afin de ne pas perdre pied une seconde fois. Elle fit un effort pour revenir à la conversation, attrapant au passage quelques mots par-ci par-là, ce qui lui donna une phrase totalement décousue, à laquelle elle ne trouva rien à répondre, autant ne pas aggraver son cas en sortant quelque chose qui soit totalement hors propos ou bien à côté de la plaque. Pour ne pas paraître impolie, elle opina du chef avant de dire d'un ton qui se voulait le plus léger possible.

« Je crois que j'ai assez bu ce soir, je pense qu'il serait sage que je m'en retourne là tout de suite avant que je ne me mette à vous hurler dessus une seconde fois. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Mar 27 Mar 2012 - 18:42

*Juliet semblait plus ou moins ailleurs, sûrement baignée dans ses souvenirs les plus difficiles. Ryan s'en voulait de la déranger dans ce moment ardu pour elle. Elle ne se plaignait pas pourtant, le jeune homme pensait qu'elle n'avait même plus conscience de la vie qui l'entourait. Elle semblait enfermée dans la nostalgie, d'avant l'agression. Ryan ne pouvait rien faire pour la ramener sur Terre mais de toute manière, ce n'était pas son rôle. Elle était effrayée de lui, Ryan le sentait encore. Même si elle avait compris qu'il n'était pas celui qu'elle évitait, elle avait encore des doutes sur sa sincérité, tout dans son attitude le laissait supposer. Ryan ne chercha pas à lui faire changer d'avis. Il n'était pas quelqu'un de bien sous tous les angles, certes, il n'était pas son agresseur mais qui sait ce qu'il était capable de faire sous l'emprise de la drogue? Il ne devait pas être très sympathique mais ça, Ryan essayait de ne pas y penser. Il avait déjà du mal à résister à toutes ces substances qui lui tendaient les bras, il ne devait pas en plus se culpabiliser de choses qu'il n'avait sûrement pas faites.
Mais cette conversation avec Juliet le faisait douter de lui. Il ne savait pas ou plus qui il était. En cet instant, les deux jeunes gens étaient dans le même combat. Ryan n'était peut être pas en lutte avec des hallucinations mais ses démons pouvaient être aussi puissants que ceux de la jeune femme. Ils étaient juste des âmes perdus, harcelés par des évènements les ayant profondément touchés.
Le silence s'était abattu à la suite de la déclaration de Juliet. Elle lui dit qu'elle avait probablement assez profité de la soirée et qu'elle avait envie de partir aussi vite que possible pour éviter une seconde tentative d'assassinat sur Ryan. Elle n'avait pas encore bougé cependant, dans l'attente d'une réponse de Ryan.
En cet instant, il se sentait juste vidé. Son existence n'avait aucun sens et il n'était pas celui qu'il aurait voulu être. Juliet lui avait fait prendre conscience de ce que la vie pouvait faire à un être fragile. Il regarda alors les yeux encore embués de larmes de la jeune femme.*

Comme vous le sentez, Juliet. Sachez juste que vous n'êtes pas insignifiante. Il n'y a aucune explication rationnelle à ce qui vous arrive. Vous pensez être folle mais ce n'est pas le cas. Vous êtes juste en souffrance et ça je peux le comprendre. J'espère qu'un jour, vous comprendrez que vous n'y êtes pour rien et que vous irez mieux...
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Juliet Lester
18 Février 1986 - 18 Février 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 29
ENTERRÉ LE : 03/01/2012
PROCHES EN DEUILS : 693
AVATAR : Katie Cassidy


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Ven 30 Mar 2012 - 13:13

Après avoir émis l'hypothèse qu'il était plus que temps pour elle de lever le camp, la jeune femme s'apprêtait à tourner les talons manu militari, sans demander son reste, ni même un regard pour celui qu'elle avait agressé verbalement. Mais elle fut stoppée nette dans son élan, par les paroles qui sortirent de la bouche son interlocuteur. Celles-ci résonnèrent en elle, et elle fut aussitôt frappée par son ton avenant. Juliet resta là, quelques instants, pantoise, bouche bée, ne sachant que répondre. Hormis son ami Josh, peu de personnes jusqu'à présent, lui avaient manifesté un tant soit peu de gentillesse. Elle devait bien reconnaître qu'elle ne s'attendait pas du tout à cela venant de la part d'un parfait inconnu, qui plus est sur lequel elle venait de hurler, il y a dix minutes à peine. La blondinette aussi espérait fortement qu'il y aurait de meilleurs jours, de meilleurs lendemains, mais surtout qu'elle cesserait d'avoir peur. Cette peur qui ne fait que la ronger depuis son agression. C'est à cause de cette peur que tout avait débuté, basculé. Si seulement elle pouvait balayer tout cela d'un simple geste de la main. Le chemin qu'elle devrait emprunter et qui la mènerait tout droit vers une guérison certaine, promettait d'être bien long, parsemé d’embûches. Arriverait-elle seulement à faire quelques pas en avant ? Rien n'était moins sûr. Elle devrait se faire aider pour cela, il n'y avait pas de recette miracle. Sans aide c'était la chute et la rechute assurée. Elle osa enfin fixer son regard à celui de Ryan.

« Vos paroles me vont droit au cœur, vraiment. Je ne sais pas comment j'ai pu vous confondre avec cet espèce de taré. Vous faites preuve d'une grande empathie et d'une certaine compassion, pour quelqu'un qui vient de se faire insulter copieusement. C'est assez remarquable, alors que vous auriez pu tout simplement passer ni plus ni moins votre chemin. Je ne pense pas mériter vos gentilles paroles, mais je vais tout de même vous remercier. Quant à vous, j'espère tout simplement que vous puissiez terminer cette soirée tranquillement. Maintenant, je me sauve avant de provoquer un nouveau scandale. Je ne vais pas vous dire que j'ai été ravie de faire votre connaissance, mais le cœur y est... presque. Profitez bien de votre fin de soirée Ryan. »

Elle lui adressa un léger signe de la main, avant de faire volte face et de partir en direction du centre ville au pas de course. A nouveau, elle se frotta les yeux, afin d'estomper les dernières larmes qui perlaient encore. La jeune femme espérait fortement ne pas avoir à recroiser Ryan de si tôt, être confronté une seconde fois au jeune homme après ce qui venait de se passer, risquait fortement d'être... gênant. Il avait beau dire qu'elle n'était pas folle, elle était persuadée qu'il la percevait telle une véritable cinglée. Après tout, il avait toutes les raisons du monde de le croire... C'est sur ses pensées qu'elle regagna la douceur de son domicile. A peine arrivée qu'elle se rua sans plus attendre sur sa bouteille de Gin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryan L. Berkley
23 septembre 1977 - 9 avril 1999
JE SUIS : Féminin J'AI : 25
ENTERRÉ LE : 21/02/2012
PROCHES EN DEUILS : 1212
AVATAR : Andrew Garfield


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Sam 7 Avr 2012 - 11:14

*La jeune femme semblait définitivement perdue dans ses pensées, Ryan également. Cette épisode dramatique avec Juliet lui avait fait remonter bon nombre de souvenirs. Il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il n'était pas si gentil qu'il voulait le prétendre, bon nombre de gens empêcheraient leurs enfants de traîner avec lui d'ailleurs. Il avait fait des choses dont il n'était pas fier dans sa période particulièrement sombre de son adolescence, à la limite de la délinquance. Certes, il avait changé, pas en si bien qu'il l'aurait voulu mais aujourd'hui, il avait de nouveaux objectifs et il avait bien envie de devenir respectable.
La jeune femme lui adressa alors ses adieux en précisant encore une fois qu'elle était désolée de l'avoir confondu avec son harceleur. Elle était vraisemblablement retournée par tout ça. Les deux jeunes gens avaient clairement quelque chose en commun, ils étaient profondément perdus, sans savoir à qui faire confiance, confondant rêve et réalité. Ryan ne pouvait s'empêcher de penser que malgré les a priori de Juliet, être un junkie et avoir des hallucinations, cela n'était pas si différent.
Il était toujours en train de réfléchir à tout ça, et la jeune femme s'éloignait déjà, pas très sûre d'elle. Elle lui adressa un signe maladroit de la main puis sans se retourner, tenta de partir à la va vite. Ce qui était plus ou moins difficile après les verres ingurgitées ce soir. Ryan voulut l'interpeller mais il se dit que ce serait inutile.
Il constata qu'il était déprimé, vidé. Il quitta la bar encore plus vite qu'il n'y était arrivé. Il se dirigea tant bien que mal vers le centre ville afin de retrouver la chaleur de son appartement. Il réussit à trouver sa clé et entra. Sans prendre le temps de se découvrir, il s'effondra sur le divan et regarda le plafond.*

Fort à parier que je la reverrai, cette Juliet...

*Puis il s'endormit.*

[HJ: On clotûre? Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
http://hungrylikethewolf.forumactif.com/
avatar
Holly M. Westley
ADMIN † QU'ON LUI TRANCHE LA TÊTE
04 mars 1984 - 19 juin 2010
JE SUIS : Féminin J'AI : 26
ENTERRÉ LE : 29/04/2011
PROCHES EN DEUILS : 6238
AVATAR : Alyson Hannigan


† AVIS DE DÉCÈS †
RAISON DU DÉCÈS:
AVANT LA MORT:
APRÈS LA MORT:

MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   Sam 7 Avr 2012 - 14:38

TOPIC VERROUILLÉ

_______________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wantmore.forumactif.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Folie dans ses Yeux ~ JULIET & RYAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: † PARADISE AVENUE :: † THE DEVIL'S TAIL-
TOP PARTENARIAT

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit